Présentation

Village de Ville

Une collaboration avec l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Marseille

2010–2012. Fabrique d’un « village » expérimental sur le territoire de la Friche, un noyau de vie et de ville à la lisière des voies de chemin de fer.

Village de ville - VV2Village de ville - VV1Village de ville - VV3Village de Ville - 1755 © CarolineDutreyVillage de ville - VV4

Depuis 2010, la Friche accueille des sessions d’ateliers intensifs in situ pour les étudiants de L’école nationale supérieure d’architecture de Marseille (ENSA-M). L’enseignant Jean-Marc Huygen, ingénieur architecte et scénographe, y dispense un autre rapport à l’enseignement de l’architecture, davantage axé sur la pratique et l’interdisciplinarité.

Ces workshops participatifs (Vv.1, Vv.2, Vv.3) questionnent la construction et le réemploi.

Village de Ville, c'est d'abord un chantier de construction sur un « espace délaissé » de la Friche. Jean-Marc Huygen a imaginé à cet endroit le développement d'un « village ». Composé de structures fonctionnelles ou habitables, écologiques, soutenables et sociales, Village de Ville devient dès 2010 une expérience urbaine décalée qui convoque des modes de construction innovants (basse consommation de matière et d'énergie, recyclage...) et l'implication du public tout au long de son chantier participatif.

Pour cela, deux règles du jeu :

Premièrement, l'ensemble des constructions et aménagements ne peuvent être réalisés qu'en donnant un nouvel usage à des ressources issues de la récupération : déchets de chantiers, gravats, chutes industrielles, objets quotidiens obsolètes...

Deuxièmement, tout chantier du Village doit faire acte d'une démarche innovante et collaborative, impliquant l'ensemble des acteurs de la construction (architectes, ingénieurs, paysagistes, artistes, ouvriers et usagers de la Friche...) dans toutes les étapes de la réalisation du chantier : de la conception à la livraison.

Village de Ville réunit des étudiants d'écoles d'ingénieur, d'architecture, du paysage, des beaux-arts, de design, de création textile... Ce sont ainsi près de 200 étudiants, de toute l'Europe et de l'euroméditerranée, qui s'intègrent chaque année à la réalisation du chantier. 

Info