Olivia Debona, Kraken, Serdas et LMNT en résidence du 22 août au 4 septembre 2017 (Institut Français d'Alger) © Nicolas Veidig-Favarel
Fresque d'Olivia Debona, Kraken, Serdas et LMNT en résidence du 22 août au 4 septembre 2017 (Institut Français d'Alger) © Nicolas Veidig-Favarel
Fresque d'Olivia Debona, Kraken, Serdas et LMNT en résidence du 22 août au 4 septembre 2017 (Institut Français d'Alger) © Nicolas Veidig-Favarel
Fresque d'Olivia Debona, Kraken, Serdas et LMNT en résidence du 22 août au 4 septembre 2017 (Institut Français d'Alger) © Nicolas Veidig-Favarel

Résidences méditerranée - Algérie

La Friche et l'Institut Français d'Algérie s'associent pour la mise en place d'un programme de résidence.

Dans la dynamique menée avec l'Institut Français du Maroc depuis 2015 autour des arts visuels et de la danse, une collaboration avec l'Institut Français d'Alger s'est mise en place en 2017.

Après l'accueil d'artistes de street art l'année dernière, donnant naissance à une grande fresque dans la Friche, deux artistes algériens ont été sélectionnés pour une résidence d'août à novembre 2018.

La Friche la Belle de Mai et l'Institut Français d'Algérie souhaitent stimuler la production artistique et créer des passerelles culturelles et professionnelles entre de jeunes artistes émergents en leur proposant un cadre de travail et de création stimulant.

>> Découvrez les artistes accueilllis en 2018 et leurs projets ci-dessous. 

 

En savoir plus

Maya Benchikh El Fegoun

En résidence à la Friche du 27 août au 25 novembre 2018

Diplômée de l'École Supérieure des Beaux-Arts d'Alger en 2013, l'artiste plasticienne El Meya ou sous son vrai nom Maya Ben Chikh El Fegoun vit et travaille à Alger. Née à Constantine en 1988, son œuvre a fait l'objet de plusieurs expositions et manifestations en Algérie et à l'international, notamment à la 11eme Biennale d'art contemporain africain de Dakar Off (Sénégal) en 2014, à l'occasion des expositions collectives dont la plus récente s'est déroulée en 2016 au Marché Volta « Picturie Generale III », en 2015 Aux Ateliers Sauvages « Les Chantiers de l'Art ». Il y a eu aussi « L'Ere Sauvage » qui s'est déroulée en 2015 à Tlemcen avec l'association La Grande Maison et puis à l'Off SILA à La Baignoire, ainsi que Picturie General II qui s'est tenue à La Baignoire 2014.

Dans son travail pictural elle traite des sujets qui touchent à la société nord-africaine et méditerranéenne contemporaine. On y retrouve les rites, les mythes, le sacré, la sexualité, le corps, la violence, la mort ; l'artiste se réfère à l'anthropologie, l'histoire, la sociologie, ainsi qu'à l'histoire de l'art, ce qui donne une double appartenance à sa peinture. Entre le réel, une approche presque documentaire et l'onirisme, sa peinture se donne à voir comme un objet-monde étrange, familier et intime. On retrouve également dans sa peinture le corps. Elle peint ses personnages à échelle humaine. Elle dit : « J'aime qu'on soit à égalité face à mes personnages ».

Producteur associé : FRÆME

Sofiane Zouggar

L'artiste algérien est en résidence à la Friche du 27 août au 25 novembre 2018

Sofiane Zouggar est né en Algérie en 1982. Après avoir obtenu son diplôme en 2010 à l'École supérieur des beaux-arts d'Alger, il décida de travailler sur les questions socio-politiques en Algérie en créant de l'interaction entre le public et ses œuvres. Depuis 2013, il travaille sur la décennie noire en Algérie (La violence dans les années 90) à travers une recherche personnelle sur les archives collectives et individuelles et d'entretiens lui permettant de constituer ses propres données. Les archives images et documents devient un support très important dans sa démarche artistique, où il a mis en évidence la lecture de l'archive qui change avec les transformations économiques et politiques dans la société. Il utilise différents supports comme le dessin, la photographie, la vidéo et les installations.

From Insurrectionnelle to Libération est le projet que souhaite travailler Sofiane Zouggar lors de sa résidence. Dans la continuité de son travail sur l'identité Algérienne, la situation socio-politique de l'Algérie et la mémoire, l'artiste mène ici un travail d'investigation et de reconstitution à propos du film censuré et disparu de Farouk Belloufa, Insurrectionnelle.

Producteur associé : FRÆME

Voir le travail de l'artiste

Les artistes accueillis en 2017

2 artistes algériens et 2 artistes français ont participé ensemble à la création de 2 fresques, se répondant de part et d'autre de la méditerranée.  

  • Algerie :

Yessad « Serdas » Fares (street art) en résidence d'août à septembre à la Friche la Belle de Mai ; 

 Karhouai « LMNT » Lyés (street art) en résidence d'août à septembre à la Friche la Belle de Mai ; 

  • France :

Olivia de Bona en résidence en septembre à l'Espace Campus France d'Alger ; 

Kraken (France) en résidence en septembre à l'Espace Campus France d'Alger

Producteur associé : Double V Gallery  

partager

Partager sur plus

Partager par mail mail

Suivez-nous aussi en utilisant #lafriche