Bande-annonce du programme du cinéma Le Gyptis

du 14 février au 27 mars 2018

Thématique : Récits iniatiques

Le coup de coeur du Gyptis est un merveilleux récit initiatique. Dans Les Garçons sauvages, qu'il vous propose en exclusivité et en sortie nationale, cinq jeunes anti-héros partent avec un « maître » à la découverte de leur nature profonde et multiple, découvrent le doute, le trouble et la peur. Pour les héroïnes d'Un Beau soleil intérieur ou de Wanda, l'initiation se fait différemment : elle n'est basée que sur leurs seules forces et est le résultat d'une longue errance. Ces deux films sont le début d'un dialogue à distance avec les détenus de la prison des Baumettes.

Le cinéma explore aussi la dimension rituelle de l'initiation, à travers le documentaire The Ride. Chaque année, les Sioux traversent les plaines du Dakota pour commémorer le massacre de leurs ancêtres à Wounded Knee. Les jeunes amérindiens sont initiés avec cette épreuve à la culture de leur communauté. Les chercheurs du centre Nobert Elias de l'EHESS sont les invités du Gyptis lors de la soirée unique du 20 février pour analyser ce rite.

Durant les vacances scolaires de février le Gyptis accueille le festival Télérama enfant. C'est l'occasion de diffuser le meilleur du cinéma Art et Essai et de proposer de nombreuses animations permettant d'initier les petits à toutes les formes de cinéma ! Le burlesque (atelier d'initiation le 4 mars), les films d'animation (Croc-blanc et Willy et les gardiens du lac sont proposés en avant-premières) ou encore le documentaire (avec la quête du héros de La Vallée des loups). Après les vacances, le cinéma accueille les 20 et 21 mars une programmation du Continent jeunesse de la Biennale des écritures du réel. À travers trois films réalisés avec des élèves marseillais, il revient sur ces aventures artistiques, seul moyen d'une véritable découverte des enjeux du cinéma.

Et enfin, le Gyptis s'intéresse à une dimension essentielle du récit initiatique : celle du passage. Celui-ci est raconté à la première personne par Coby, héros du documentaire éponyme qui décide de devenir ce qu'il est intérieurement, un homme, alors qu'il est né dans un corps de femme. Le réalisateur est invité le 9 mars, dans le cadre du festival Au cinéma pour les droits humains organisé par Amnesty International.

Et sinon ?
Pour l'ouverture de MP 2018 le Gyptis accueille Antoine d'Agata pour une première étape de « La Nuit épuisée » qui se tient à la Friche la nuit du 17 au 18 février. Un dialogue entre Bernard Marcadé et Philippe Azoury à base d'extraits de films formera un cadavre exquis de deux heures sur la question de l'épuisement.

Dans le sillage de la projection d'Ouvrir la voix d'Amandine Gay le cinéma propose d'autres voix de femmes noires françaises avec le documentaire Mariannes noires.
Le Gyptis accueille la Fête du court métrage à travers deux soirées événements, entièrement gratuites et vous propose aussi de découvrir le résultat du work-shop mené par Antje Ehmann, invitée de notre précédent programme.
Et enfin le cinéma accueille à nouveau l'ouverture des Rencontres du Cinéma Sud-Américain qui lancent leur 20e édition !

 

Tout le programme sur l'agenda en ligne du cinéma par ici

Ou téléchargez-le en PDF par là

partager

Partager sur plus

Partager par mail mail

Suivez-nous aussi en utilisant #lafriche