Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui mardi 24 nov.

Parcours
Pour les promeneurs
Tous les jours

Les murs ont des mots

Tous les jours de l'année, sauf fermetures exceptionnelles de la Friche

Il y a des escaliers, soyez prêts à grimper

20 min. de visite

Les mots des métiers, de Gérard Paris-Clavel
À partir des mots collectés auprès des travailleur·euse·s de la Friche, qu’ils soient artistes, comptables, cuisiniers, puéricultrices, technicien·ne·s… (et nombreux sont les métiers de la Friche !) Gérard Paris-Clavel donne à voir un vocabulaire, un jeu et un enjeu de mots qui s’affichent sur les murs de la Friche, dessinant la vie d’ici à travers les mots de celles et ceux qui y travaillent.

NB : Ce parcours ne vous fait pas passer par le toit-terrasse

1

Les mots des métiers, Gérard Paris-Clavel

Les mots des métiers — L'art de vivre ensemble

Vous allez découvrir les traces d’un événement qui a eu lieu en 2018, intitulé « Du travail ».
Parmi les nombreuses personnalités invitées, Gérard Paris-Clavel, graphiste social, a réalisé pour l’occasion une installation de mots sur les murs de la Friche.
Cette œuvre éphémère est le fruit de ses rencontres faites ici…

2

Les mots des métiers, Gérard Paris-Clavel

Le jargon de la Friche

Le travail (à bien distinguer de l’emploi) est au centre de la démarche de Gérard Paris Clavel, membre fondateur de Grapus et Ne Pas Plier. Nous sommes tous « sujets dans notre travail », nous nous mobilisons – inévitablement – dans notre activité professionnelle, nous inventons même souvent notre métier, nous nous l’approprions, avec notre subjectivité, notre sensibilité… ainsi naît le vocabulaire professionnel, le « jargon ».

3

Vous avez dit "pétouille" ?

‘Garcette’, ‘Pétouille’, ‘girafe’, ‘branlette à sucre’, ‘fablab’… et si on inventait des poèmes avec tous ces mots ? Et si vous demandiez la définition de ces mots à des enfants ?
Parce que, « Assurer de clou à clou », chez nous, cela signifie « assurer une œuvre du départ de son lieu de stockage jusqu’à son accrochage final ou son retour ». Eh oui. Et une garcette est un terme de marine utilisé en régie de spectacle pour désigner un petit cordage d’amarrage.

4

Un métier ce n'est pas rien !

C’est une longue trajectoire historique, avec des règles de l’art, des outils, une expérience transmise, des méthodes, des relations de tous ordres… et surtout, beaucoup de culture, de sensible, d’intime, d’initiative ordinaire, d’imagination extraordinaire…

Comme on se met en œuvre(s), Gérard Paris-Clavel se met en cause ; cause commune. Il n’est jamais seul, mais toujours avec. Les mots et les images sont ses outils. Combattre c’est débattre, la parole et l’action : informer c’est former ; réfléchir c’est ne pas fléchir, ne pas plier ; exposer c’est peut-être exploser, sortir des limites convenues, de la création considérée comme étant à elle-même son propre idéal.

5

Pas de doute, vous y êtes

À la placette, face aux studios de Radio Grenouille, d’autres mots s’affichent en format XXL sur de grands applats noirs.

6

© Benoît Guillaume

Pause croquée

L’illustrateur Benoît Guillaume est venu illustrer en direct une rencontre en 2018 entre Gérard Paris-Clavel et le compositeur Nicolas Frize, qui s’est énormément inspiré du monde du travail – du monde ouvrier en particulier.

Découvrez ici sur le blog Mediapart toutes les rencontres croquées par le talentueux Benoît Guillaume : avec le philosophe Bernard Stiegler, le magazine Kaizen et ses invité·e·s, l’historienne du cinéma ouvrier et auteure Catherine Roudé, etc.

7

© Isabel de Bary

Devinettes !

Saurez-vous retrouver où a été prise cette photo ?
Allez, on vous donne un indice : il faudra bien lever la tête !

Et avez-vous trouvé l’ours qui se cache dans l’escalier ?
OURS, terme d’édition qui signifie en fait « Texte au début ou à la fin d’un imprimé qui recense les noms et adresses de l’éditeur, de l’imprimeur et des différents collaborateurs qui ont participé à la réalisation »

8

Pour aller plus loin

Consultez ici le journal DU TRAVAIL réalisé par Gérard Paris-Clavel lors de sa venue

9

© Isabel de Bary

À bientôt !