Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui samedi 22 juin.

© Andrei Kariakin
Événement passé

Festival Visions d’exil

Parcours de micro performances

Une proposition de L'atelier des artistes en exil

Samedi 4 novembre 2023 de 15h à 18h

Réservez votre créneau pour une heure de performances : 15h / 15h30 / 16h / 16h30 / 17h
Attention, arrivez 30 min avant l'heure de la séance choisie.

La Tour

5e étage

Durant tout un après-midi, le 5e étage de la Tour se transforme en champ d’expérimentation pour les micro-performances de 15 artistes en exil.

Pour cette nouvelle édition, le festival s’installe à la Friche pour une journée de performances, comme autant de rituels qui se font écho les uns aux autres.

De 15 à 17h, réservez votre créneau d’une heure pour suivre les artistes à travers leur champs d’expérimentation au fil du parcours.

Du 20 octobre au 25 novembre 2023, à Paris, Marseille, Lyon et ailleurs, l’Atelier des artistes en exil consacre la sixième édition de son festival Visions d‘exil aux rituels. Le festival décline soirées festives, concerts, spectacles, performances, expositions, projections, expériences immersives, rencontres, pratiques participatives et temps de réflexion et réunit des artistes originaires d’une trentaine de pays.

L’ATELIER DES ARTISTES EN EXIL
Créé en 2017 à Paris, puis en 2021 à Marseille, l’atelier des artistes en exil (aa-e), structure unique en Europe, se propose d’identifier des artistes en exil de toutes origines, toutes disciplines confondues, de les accompagner dans tous leurs projets, selon leur situation et leurs besoins administratifs, linguistiques et artistiques. L’aa-e leur offre des espaces de travail, les met en relation avec des professionnel·les, propose un apprentissage du français par l’art et leur donne les moyens d’éprouver leur pratique et de se restructurer. Dans ce but, l’aa-e organise des événements culturels et artistiques, dont un festival itinérant pluridisciplinaire de dimension européenne, intitulé Visions d’exil, réunissant des œuvres d’artistes en exil et d’autres artistes traversés par l’exil. Il soutient la production et la diffusion de créations d’artistes en exil ou impliquant des artistes en exil.
L’aa-e, dirigé par Judith Depaule accompagne plus de 500 artistes venu·es de 46 pays différents, contraint·es de fuir pour des raisons politiques, ethniques, religieuses, sexuelles ou genrées. L’aa-e développe des programmes spécifiques d’accueil en lien avec les crises mondiales.

À VOIR À LA FRICHE
Parcours de micro performances
Brésil / Myanmar / Russie / Syrie / Ukraine

Omar Aljbaai
Né en 1982 à As-Suwayda en Syrie, Omar Aljbaai est écrivain, comédien, metteur en scène et professeur de théâtre. Diplômé de l’Institut supérieur d’art dramatique de Damas en 2006, il est scénariste et producteur de programmes pour la chaîne Al Jazeera Children Chanel. Il anime des workshops en utilisant les techniques du théâtre interactif et du théâtre des opprimés depuis 2015. Il écrit des nouvelles, des articles et des critiques littéraires, rassemblés dans un livre intitulé Le Pays des Schtroumpfs (éditions Beit Al-Muwatin, 2018). Il joue dans des séries TV et pièces de théâtre, dont Le Présent qui déborde, Nos Odyssées 2, mis en scène par Christiane Jatahy (Théâtre National de Wallonie, Bruxelles). Il écrit ses propres pièces, dont Le Lâche (éditions Mamdouh Adwan, 2021), présenté au Théâtre de Lenche à Marseille en mars 2024.
Il est membre de l’atelier des artistes en exil.

Breno Angelo
Né en 1988 à Rio de Janeiro au Brésil, Breno Angelo est danseur, performeur et chorégraphe. Diplômé du Syndicat de la danse et du théâtre, il dirige la cie de danse et théâtre Corpo em Cena à Rio de Janeiro, s’engage en faveur d’un public éloigné de la danse. En France depuis 2017, il intègre la compagnie itinérante Arena Productions comme chorégraphe et danseur (saison du Grand Cirque sur l’eau – 2018, Cirque de Noël d’Aladdin à Bordeaux – 2018/2019, Cirque Medrano – 2018/2019). À Marseille, il fonde le collectif B qui développe des trainings réguliers pour des danseur·euse·s professionnel·les. En 2021, il danse avec la cie Art For Gaia (Paysage, Festival Nuits du château à Tour D’Aigues et Festival d’Allauch). En 2022, il rejoint la cie Mutanza et le projet Vivimi e non guardami, chorégraphié par Greta Sandon, en direction de personnes aveugles et malvoyantes (avec l’association UNADEV-Marseille). Il danse avec la cie de danse inclusive L’autre Maison. Il crée sa propre compagnie En Solite. Il est membre de l’atelier des artistes en exil.

Oksana Chepelyk
Née en 1961 à Kiev en Ukraine, Oksana Chepelyk est chercheuse et artiste multimédia (vidéo, performance, photographie, installation, peinture). Après des études d’architecture à Kiev et Moscou, elle suit des programmes postdoctoraux au Banff Centre (Canada), au Bau haus (Allemagne) et participe au programme de recherche Fullbright à l’UCLA (États-Unis). Ses œuvres ont été exposées dans de nombreuses institutions prestigieuses à travers le monde notamment au MOMA (New York), à ART FAIR (Stockholm), au MCA (Zagreb) et à ISEA 2000 (Paris). Elle est chercheuse depuis 2003. En 2022, elle est programmée au FRAC PACA, à la Biennale Manifesta à Prishtina, au Kosovo et est lauréate de l’ARS Ars Electronica à Linz, en Australie. En France depuis 2021, elle est membre de l’atelier des artistes en exil. Elle est en résidence à l’IMéRA.

Vladimir Constantin
Né en 1959 à Moscou, Vladimir Constantin est peintre, dessinateur et architecte. Diplômé de l’Ins-titut d’architecture et d’ingénierie en construction de Moscou en 1981, il s’implique rapidement dans les salons artistiques clandestins. À la chute de l’URSS, il voyage à de nombreuses reprises en Europe et prend part à plusieurs expositions individuelles et collectives (Allemagne, Grande-Bretagne, Suède…). Il décide de s’installer aux États-Unis où il mène une carrière de directeur artistique et créatif pour des agences publicitaires. En 1996 il retourne en Russie. Il expose dans des collections publiques et privées à travers le monde dont le Musée d’art contemporain de Santa Barbara (USA). Il est membre régulier du jury du Festival international annuel de la créativité à Cannes. Il arrive en France en 2022 et devient membre de l’atelier des artistes en exil.

Liza Diederich
Née en 1997 à Moscou en Russie, Liza Diederich est peintre, activiste et performeuse. Elle est diplômée de l’Université d’art contemporain ICA à Moscou en peinture et en illustration de l’ESA Saint Luc à Bruxelles. Elle participe à des manifestations politiques en Russie et écrit des articles à ce sujet. Elle collabore avec les Pussy Riot en 2020. En 2021, elle vit à New York et expose ses peintures lors d’expositions collectives. Elle est professeure d’art pour les enfants
et art thérapeute. Elle vit à Marseille depuis 2022 et est membre de l’atelier des artistes en exil.

Vadim Khokhriakov
Né en 1986 à Leningrad, Vadim Khokhriakov est auteur, acteur, performeur et musicien. Diplômé en histoire de l’art et en littérature, il réalise des performances dans le cadre des festivals d’art contemporain Nordwind (Hambourg), Barents Spektakel (Kirkenes), Artprospect, Critical Mass
(Saint-Pétersbourg). Titulaire d’une bourse du musée Garage à Moscou, il joue dans les films Polar Shanghai d’Olga Zhitlina et One Night in Social Network (collectif Chto Delat). Il est comédien au Théâtre Alexandrinski de Saint-Pétersbourg et musicien (accordéon et piano) pour des créations théâtrales ou performatives. Il est l’auteur des livres Amitié sous-marine et Contes d’hiver publiés en Russie. En France depuis 2022, il est membre de l’atelier des artistes en exil.

Ko Latt
Né en 1987 à Yangon au Myanmar, Ko Latt est artiste multimédia, peintre et performeur. Diplômé en économie de l’Université de Yangon, en 2009 il rejoint l’espace artistique New Zero et parti cipe à des workshops. Il intègre la Haute École d’art de Zurich (ZHdK) en 2012. En 2016, il participe au programme de résidence IASPIS de Stockholm. À travers son art, il questionne l’homosexualité au Myanmar, l’absence de liberté d’expression, les barrières sociales et culturelles qui brident sa génération. Il participe aux mouvements artistiques contre le régime militaire, à titre individuel et avec le collectif 3AM. Il se produit à l’invitation d’Art Tripping à Lyon et à la 10e Triennale d’art contemporain Asie-Pacifique à Brisbane (Australie). Arrivé en France en 2021, il est membre de l’atelier des artistes en exil.

Vladislava Milovskaia
Née en 1990 à Leningrad, Vlada Milovskaya est cinéaste, artiste, performeuse et poète. Elle est membre fondatrice du laboratoire théâtral Vokrug da Okolo / Circumambulation (2014-2021). Elle se spécialise dans le travail avec des acteurs non professionnels et mène des recherches sur les méthodes de collaboration non hiérarchiques au cinéma. En tant que cinéaste expérimentale, elle réalise le film The Light Watching Me While I Watch the North (dir. Knjazhna, Vlada, 2021) et la web-série Gospodinpiska (dir. Knjazhna, Vlada, 2020-2021). Arrivée en France en 2022, elle est membre de l’atelier des artistes en exil.

Natalia Permitina
Née en 1960 à Moscou en Russie, Natalya Permitina est ingénieure-chercheuse en électricité. Diplômée d’ingénierie électronique à l’Institut Minier de Moscou, elle dépose un brevet de sécurisa-tion du travail des mineur·es en Russie. Elle travaille dans le domaine de la publicité et du marketing où elle met en place des stratégies commerciales. Après l’invasion de l’Ukraine, elle rejoint la France en 2022 et devient membre de l’atelier des artistes en exil. Elle participe à des projets collectifs qui interrogent les parcours migratoires, à une lecture performative avec Yana Rodzobuko dans le cadre d’Actoral 2022 au couvent de la Comerie et à Revenir n’est pas un verbe, initié par Orion Lalli.

Yana Rozdobudko
Née en 1983 à Donetsk en Ukraine, Yana Rozdobudko est sculptrice, illustratrice, peintre. Diplômée de l’Académie nationale des beaux-arts et de l’architecture de Kiev, elle dirige son propre atelier pendant 10 ans ainsi qu’un second en Crimée. Elle participe au Grand Salon de sculpture de l’Arsenal à Kiev en 2015 et est conservatrice pour plusieurs projets. Son exposition « Le silence des toiles » (2022) connaît un grand succès. Elle crée des sculptures dans l’espace public pour remercier la France de venir en aide aux enfants ukrainiens. Elle fuit la guerre en Ukraine et devient membre de l’atelier des artistes en exil en 2022.

Dasha Sedova
Née en 1987 à Moscou, Dasha Sedova est danseuse. Elle étudie l’art et la littérature
à l’Université Lomonossov de Moscou, puis les arts plastiques à la Sorbonne. Depuis 2012, elle s’implique dans la danse contemporaine au travers de l’Axis Syllabus Research Community et le SMASH (entraînement expérimental en performance physique) à Berlin en 2016. Elle étudie la danse dans le cadre du programme professionnel RE:SEARCH (Israël). À partir de 2015, elle crée des performances in situ et anime des laboratoires (Dancing the mundane) afin de reconsidérer la « normalité » d’un corps humain en ville. Elle s’intéresse à la méditation dynamique, reçoit en 2018 les bourses STEP et Roberto Cimetta pour voyager en Tunisie et étudier la transe (Stambeli, Gnawa, aysaweiya). Réfugiée en Géorgie après l’invasion de l’Ukraine, elle crée le festival de danse Collectiv_A. En France depuis 2023, elle est membre de l’atelier des artistes en exil.

Daria Yurishcheva
Née en 1986 à Syktyvkar en République de Komi, en Russie, Daria Yurishcheva est réalisatrice de films d’animation. Après avoir été journaliste financière, elle se consacre au dessin et à l’animation. Elle crée des films féministes et anticolonialistes, s’intéresse aux minorités ethniques et questions d’identité. En 2018, elle rejoint la mobilisation en soutien à Oleg Sentsov, réalisateur ukrainien condamné à 20 ans de prison après l’annexion de la Crimée en 2014. Elle participe au projet collectif Je suis Memorial, organisation de défense des droits humains russe interdite en 2021. Suite à l’invasion de l’Ukraine, elle initie le projet collectif Animators Against War, mobilisant 200 animateurs et ingénieurs du son. En France depuis 2022, elle est membre de l’atelier des artistes en exil.

Wadee
Né en 1992 à Damas en Syrie, Wadee Alkhouri est danseur, rappeur et slameur. Formé en danse contemporaine et ballet à l’Institut Supérieur d’Art dramatique et en théâtre au Laboratoire de Théâtre de Damas, il participe à des spectacles de danse avec la compagnie Sima Dance Company (Bones and Faces, Minute 2012, City of puppets, 2011) ; au film musical Laila and the Wolves (2011) dirigé par Mohamed Abdel Aziz. Professeur de danse pour le Fonds des Nations Unies pour la population à Damas en 2016, il enseigne le mouvement théâtral à l’École de théâtre de Damas en 2019. Il est metteur en scène, chorégraphe et performeur du spectacle Attitude présenté à Damas en 2018. Chanteur et parolier, il se produit au Liban et en Syrie avec le groupe Ari Jan et sort l’album Jîyan. Depuis son arrivée en France en 2021, sa pratique se concentre sur la fusion de la danse contemporaine, du rap et du slam. Il est membre de l’atelier des artistes en exil.

Yadanar Win
Née en 1987 à Yangon au Myanmar, Yadanar Win est artiste pluridisciplinaire. Intéressée très tôt par les échanges internationaux, elle fait des études d’anglais, puis en 2009 rejoint l’espace artistique New Zero. Elle participe à la scène culturelle en tant qu’artiste, mais aussi comme coordinatrice
de projets culturels. Elle utilise son corps comme médium d’expérimentation. Ses performances
et ses installations prônent la paix, critiquent la politique et la condition des femmes au Myanmar. Elle participe à des festivals et des événements au Myanmar, en Corée du Sud, Malaisie, Japon, Indonésie,Singapour, Thaïlande, Allemagne, Suisse, Suède, Grande Bretagne, France. Elle est membre de l’atelier des artistes en exil.

Et aussi

ON AIR 2024 : DouceSoeur + Elektra I love you so much

Programmé par Faire Briller les Étoiles dans le cadre du festival L'Art Attrape

Dans le cadre de ON AIR 2024
Une proposition de la Friche la Belle de Mai en coproduction avec Les grandes Tables de la Friche

Le festival revient pour une soirée avec une performance singulière et rassembleuse.  +

Le vendredi 5 juillet 2024 de 19h30 à 23h30

Pride Marseille : la soirée officielle

Une proposition de Pride Marseille

Venez célébrer la lutte pour les droits LGBTQIA+ ! +

Samedi 6 juillet 2024 de 22h à 6h