Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui lundi 5 déc.

Copia de Tokyo 2007 / Aka Ana – White Noise © Antoine d’Agata
Événement passé

Intérieur – Nuit blanche – La nuit éprouvée

Une proposition de Cabaret Aléatoire

Du samedi 17 au dimanche 18 février de 23h à 5h

6€ en prévente (frais de loc inclus) 8€ sur place

Le Cabaret Aléatoire

Avertissement : Interdit aux moins de 18 ans, des images de White Noise peuvent heurter la sensibilité de certains.

Séquence #3 de la Nuit épuisée

Désormais, la nuit est bien avancée. Les corps se pressent pour entrer dans la boîte. Au Cabaret Aléatoire, White Noise sera montré en une installation in situ de 18 écrans. Le contexte est sans doute particulièrement inapproprié pour la diffusion d’une telle œuvre, jetant aux regards une crudité absolue et une brutalité extrême.

Antoine d’Agata s’en explique : “ je souhaite montrer cette œuvre dans les conditions les plus violentes qui soient, au cœur d’un contexte organisé autour de la musique et de la fête, afin de créer une confrontation avec un public pris au dépourvu, obligé d’affronter, quand il s’y attend le moins, d’autres histoires, d’autres fêtes, tristes, barbares ou chaotiques. Mélanger la vie à la vie, forcer le regard sur le monde, déranger le confort de la fête, contaminer les esprits quand les corps sont sujets à la transe, à l’excès, à l’intensité. L’épuisement comme chemin possible vers d’autres types de perception et de compréhension, voilà un peu le but de cette étrange action ».

Pendant ce temps, les écrivains invités Yannick Haenel, Mehdi Belhaj Kacem, Jean-Baptiste Del Amo et Mathilde Girard se joindront à l’oubli collectif, discrètement ou pas, écrivant ou pas, intensifiant leur pratique ou pas, dansant ou pas. Les yeux néanmoins bien ouverts, braqués sur ce vide-là, sur tout ce qui ne se formule pas à voix haute, mais se vit dans le corps et dans la tête. Une sorte de film invisible peuplé de voix encore inaudibles s’écrira pendant cette nuit de dérive.

Création et programmation musicale

mic&rob
La Bande Adhesive
Membres fondateurs et acteurs du collectif La Bande Adhésive, l’amalgame mic&rob réunit des expériences artistiques qu’ont pu appréhender, aux quatre coins de l’Europe, Dj Bouto et Gully. Actifs depuis une vingtaine d’années sur de nombreux fronts musicaux et sur l’organisation d’événementiels (concerts, free parties, sound-systems, performances, interventions pédagogiques en milieu scolaire,…), mic&rob défient les époques et les genres musicaux en un travail de laboratoire fou.

Shlagga & Israfil
Metaphore Collectif
Solide pilier de Metaphore Collectif, programmateur et véritable activiste de la scène alternative marseillaise, Shlagga revendique une démarche DIY et sincère. Très concerné par les valeurs de la culture rave, il fait parti de ses DJ’s qui font aussi de la musique pour diffuser un message destiné à rassembler. Aussi, il n’a pas peur de prendre des risques dans ses sets : De la finesse de ses warm-up à la violence des ses closing, explorant les dédales de la musique industrielle, il se plait à mêler atmosphères sombres, rythmiques tribales et influences post-punk. En poursuivant l’initiative d’abattre les normes qui cloisonnent la musique électronique, il propose une expérience cathartique et toujours surprenante. Élève au conservatoire de Marseille en électroacoustique, Shlagga conçoit le son comme une matière brute, dont les limites peuvent être explorées à l’infini. En témoigneront bientôt ses productions, encore préservées du public, à sortir courant 2018 sur le label en construction du collectif.
On le retrouve en DJ set, et très souvent en B2B avec son frère de cœur et de son Israfil, avec lequel il a présenté très récemment le projet live deuil1500.

À propos de la Nuit épuisée

Non-stop du samedi 17 février à 15h au dimanche 18 février à 6h du matin
Sur une proposition d’Antoine d’Agata – en dialogue avec Léa Bismuth
Invités : Mehdi Belhaj Kacem, Jean-Baptiste Del Amo, Mathilde Girard, Yannick Haenel, John Jefferson Selve, Bernard Marcadé.
Une proposition de la Friche la Belle de Mai
en coréalisation avec le Cabaret Aléatoire, Radio Grenouille et le Dernier Cri.

La Nuit épuisée sera une expérience. L’épuisement est un exercice de perte des forces que nous souhaitons néanmoins fécond. C’est pourquoi la nuit sera déployée selon un scénario savamment organisé, celui d’un film impossible, constitué de temps d’approche de la pensée et des corps, d’images et de fantasmes, du crépuscule du jour à l’aube.

Dans le déploiement de ses possibles, peu de nuits sont comme celles-là : dans son épuisement et sa radicalité, celle-ci gardera en elle, en son secret, son caractère unique. Il s’agira de la traverser dans sa blancheur, par-delà sommeils et insomnies, pour tenter d’en conserver quelques traces, bribes intactes, brutes et sans fard, qui prendront la forme d’un livre collectif. L’amour, dans ses facéties multiples, l’initie et la détermine, pour mieux la réinventer, l’imaginer, la vivre jusqu’au bout. Au-delà des calculs, des espérances, contre les formes d’asservissement. Car, en une nuit, parfois, tout peut se dire. Cette nuit de dérive sera donc un pari, un passage, un risque.

Et aussi

Réfugions-nous

Compagnie La Mondiale générale

Une proposition de Théâtre Massalia

Cirque de situation qui fabrique un espace partagé entre les artistes et les spectateur·ice·s, à la manière d'un roman dont on est le héros. +

Les 3 & 4 février 2023

À partir de 10 ans

Trait(s)

Compagnie SCoM

Une proposition de Théâtre Massalia

Performance mêlant le cirque et la musique, revisitant les trois fondamentaux du cirque : le corps, la famille et le cercle. +

Les 21 & 22 janvier 2023

À partir de 3 ans

Biennale des Imaginaires Numériques – Nuit de clôture

Dans le cadre de Biennale des Imaginaires Numériques
Une proposition de Chroniques

La Biennale investit la Friche la Belle de Mai pour sa grande soirée d’ouverture en mettant à l'honneur les artistes belges. +

Vendredi 20 janvier 2023 de 18h à 00h

Entrée libre