Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui jeudi 18 avr.

Événement passé

Juste la fin du Monde

Une proposition de ERACM

les 26 et 27 février 2016

vendredi 26 et samedi 27 février à 20h

gratuit sur réservation obligatoire auprès de l'accueil de l'IMMS au +33 (0)4 88 60 11 75 du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 14h à 17h

L'IMMS

Juste la fin du monde est une histoire de famille, porteuse de situations fortes et extrêmes. Un jeune homme revient dans la maison de son enfance, pour annoncer à sa famille – frère, soeur, mère – sa mort prochaine. Il ne dira finalement rien, ce sont les autres qui parleront.

 

« Ils auront peur du peu de temps et ils s’y prendront maladroitement,
et ce sera mal dit ou dit trop vite,
d’une manière trop abrupte, ce qui revient au même,
et brutalement encore (…)
je sais comment cela se passera et s’est toujours passé »
dira la mère au fils.

Presque un programme. Elle ne se trompera pas. L’enjeu des retrouvailles, les non-dits passés, les remords, le ressentiment, chaque personnage vivra cette journée à sa manière, s’exprimant comme il peut, c’est à dire en bloc, en vrac, longuement, avec des détours ou au contraire frontalement, face à Louis, témoin silencieux de tous ces mots. Celui qui venait pour dire et finalement se tait. Flot de paroles suscitant le silence, ou peut-être l’inverse, silence de Louis laissant la place aux autres.

« Ce que je pense
(et c’est cela que je voulais dire)
c’est que je devrais pousser un grand et beau cri,
(…) hurler une bonne fois,
mais je ne le fais pas,
je ne l’ai pas fait »

C’est d’abord l’histoire d’une absence, d’une disparition. Le fils ainé a quitté la maison, donné des nouvelles de temps en temps (de succinctes cartes postales), mais on ne l’a plus vu, pour des années. Quelque chose semble avoir été brisé par ce départ, comme une brèche traçant son sillon dans le devenir familial, dans les corps des uns et des autres.
Le retour de Louis réactive de manière brûlante ce qui – pour vivre au mieux avec l’absence – avait dû être endormi, enfoui.
Que reste-t-il entre les êtres, après tout ce temps ?
Chaque personnage se confrontera à Louis, à sa façon, c’est à dire avec ses attentes, ce qu’il s’était promis de dire mais qu’il taira peut-être, ce qui surgira dans l’instant, ce qu’il faudra contenir, passer sous silence.
Juste la fin du monde est le dessin de cette journée, cette traversée où des êtres devenus étrangers, tentent, comme ils peuvent, de reprendre le fil d’une histoire interrompue.
Julie Duclos

Et aussi

Une histoire de l’argent racontée aux enfants et à leurs parents

La Ricotta

Une proposition de Théâtre Massalia

Vraie-fausse conférence dans laquelle deux apprentis anthropologues racontent 5000 ans d’histoire de l’argent en nous invitant dans leur cuisine… +

Le 20 avril 2024 à 19h

À partir de 10 ans

Biennale des écritures du réel

Festival art, politique et société

Une proposition de Théâtre La Cité

60 rendez-vous qui sèment aux quatre coins de Marseille des spectacles de danse de théâtre ou de cirque, des événements et ateliers participatifs, des scènes ouvertes, des rencontres d’auteur·ices… +

Les 10, 18, 20, 23 & 24 avril 2024

À partir de 10 ans

Petit bon Dieu

ERACM - Ensemble 30

Une proposition de Théâtre Massalia

Les étudiant·es de École Régionale des Acteurs et Actrices de Cannes-Marseille s'emparent d'un texte de Valery Pecheikin, auteur contemporain et sous la houlette de la metteure en scène, Bérangère Vantusso. +

Mardi 14 mai 2024 à 19h

À partir de 9 ans