Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui samedi 3 déc.

© Smith
Événement passé

Quel Amour ?

Une proposition de Alphabetville et en coproduction avec la Friche la Belle de Mai

Dimanche 18 février à 11h30

Gratuit

Les Plateaux

Si l’amour ne se restreint pas à la sexualité – le sentiment amoureux est incommensurable et irréductible à l’acte de faire l’amour -, cette dernière en est une des expressions, réalisations, issues du désir : pulsion de vie et tension vers l’autre. Expérience et découverte de soi et de l’autre. Existence.
De 1968 à 2018, qu’en est-il du désir ? Comment le vivre ? Comment s’aimer ?

Afin de nous situer dans cette histoire, politique et intime, de la sexualité, du désir, de la vie amoureuse et de ses structures sociales, de leurs transformations et des luttes que cela engage, un temps d’échange sur les (im)possibilités de « vivre sa vie ». Quel amour ? Qu’en est-il du désir ? Comment le vivre ? Ici et ailleurs. Entre identité et altérité. Entre vie privée et publique. Intimité et socialité. Histoire et actualité.

Avec Pierre Maillet, acteur et metteur en scène, Liliane Giraudon, écrivain, Smith, artiste, Claire Denis, réalisatrice (sous réserve) et le public et artistes présents lors du week-end Quel Amour ?.
Modération : Colette Tron, Alphabetville.

Dans le cadre de « Du désir, de la vie, de l’amour »

Samedi 17 et dimanche 18 février à la Friche et au cinéma Le Gyptis
Une proposition d’Alphabetville, Les Bancs Publics, Lieux Fictifs

(D’) après Michel Foucault.
Dans le sillage des événements de mai 68, le philosophe Michel Foucault se politise et s’engage. Plus que tout, ce sont les modes de vie et les formes de société qui l’intéressent : en interrogeant les rapports entre savoir et pouvoir, institutions et individus, répression et permissivité, mais aussi secret et vérité, il y est question des possibilités et impossibilités de vivre sa vie. Au cœur de cette question et de ses possibles, il y a celle du désir. Parmi elle, ou comme sa composante, il y a la sexualité – désir et plaisir partagés -, et la liberté de la vivre. De quelque forme et nature qu’elle soit. Dans cette période, de problématique intime et privée, la sexualité est devenue une affaire politique et publique : elle induit des formes de vie, de relations, de liberté, d’ouverture, et réorganise les rapports sociaux.

Et aussi

Sororités littéraires et afrodescendantes

Une proposition de Collectif Rosas

Dans le cadre du mois des personnes d’ascendance africaine, la librairie de la Salle des machines accueille deux rencontres avec le Collectif les Rosas et Eva Doumbia. +

Samedi 10 décembre 2022

Gratuit !