Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui vendredi 27 jan.

© DR
Événement passé

Autophagies

Éva Doumbia & Gauz

Dans le cadre de Festival Actoral 21
Une proposition de Actoral

Les 8 & 9 octobre 2021

Vendredi 8 octobre à 20h
Samedi 9 octobre à 20h

À partir de 8 €

Tarif plein : 16€
Tarif réduit : 8€
Tarif Pass actoral : 8€

Billetterie :

Billetterie centrale au restaurant Les Grandes Tables

Les Plateaux

Petit Plateau

À la fin de la représentation, les spectateurs pourront partager le repas préparé sur scène.

Durée : 1h15, sans le repas partagé en collaboration avec Les Grandes Tables de la Friche de la Belle de Mai.

 

Derrière chaque aliment se dévoile l’histoire d’une migration, d’une conquête coloniale ou de différentes formes d’exploitation des hommes ou de l’environnement.

Dès l’entrée en salle, le spectateur sent bien que quelque chose est différent. Aux disciplines traditionnelles s’en ajoute une qui fait souvent l’unanimité : la cuisine. 

Aux côtés d’un chef-comédien qui s’affaire, un musicien, deux comédiennes qui dansent, un danseur qui joue et pourquoi pas une maîtresse de cérémonie conduisent notre imaginaire dans un lieu entre l’Afrique, l’Asie, l’Amérique et l’Europe, un lieu où tous les ingrédients s’unissent pour célébrer une grande fête sensorielle. 

Pourtant, avec ce spectacle conçu comme « une eucharistie documentaire et didactique », Éva Doumbia — metteuse en scène et autrice — et Gauz — auteur — proposent de manière parallèle de s’interroger sur la dimension politique des nourritures.

Éva Doumbia questionne poétiquement les identités multiples, et tente la construction sensible de ponts entre l’Europe où elle est née et vit, les Amériques et l’Afrique. Son travail croise les formes et les disciplines. Régulièrement, elle sort des théâtres et propose des performances ou petites formes dans des lieux atypiques (salons de coiffures, barres d’immeubles, galeries d’art…). Auteure, metteuse en scène, comédienne, elle est une découvreuse de textes et d’ailleurs l’une des toutes premières à collaborer avec Dieudonné Niangouna et à faire connaître sur les scènes françaises le burkinabé Aristide Tarnagda et la romancière Léonora Miano. Fondatrice du collectif ‘Décoloniser les Arts’, elle est artiste associée aux Ateliers Médicis.

Régulièrement accueillie à la Friche, notamment avec sa compagnie « La Part du Pauvre/Nana Triban », Éva Doumbia est à l’initiative du festival « Massilia Afropéa » dont elle signe la direction artistique et dont les deux éditions (en 2016 et en 2018) ont été coproduites par la Friche la Belle de Mai.