Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui mercredi 30 nov.

© Isabelle Nouzha
Événement passé

Décris-ravage

Dans le cadre de Les Rencontres à l'Échelle
Une proposition de Rencontres à l'échelle - B/P

Le 17 novembre 2016

jeudi 17 novembre à 19h
durée : 4h avec entracte

15€/10€

Un épais tas de feuilles, des documents, des photos, des cartes, des graphiques avec des courbes, des statistiques. Elle est là, debout devant son pupitre, comme une conférencière. Et parfois, Adeline Rosenstein se tourne vers le mur du fond, tout blanc, et y jette une petite boule faite de plâtre et de gaze.

Dans Décris-ravage, l’artiste allemande qui a grandi à Genève, étudié à Jérusalem et Berlin, travaillé entre Buenos Aires et Bruxelles, donne à voir une série de conférences historiques théâtrales consacrées à l’histoire de la « Question de Palestine ». L’histoire des retrouvailles depuis 1799 entre l’Occident, ses artistes, ses armées, et un petit territoire peuplé aux enjeux imaginaires infiniment grands : Israël, la Palestine, la Terre Sainte…
Composé de moments ludiques, érudits et impertinents, bien que s’attachant à une épineuse question, Décris-ravage est composé de six épisodes, eux-mêmes divisés en petites rubriques prises en charge par des orateurs ou des oratrices différents. Chaque rappel de faits historiques est illustré par des témoignages d’artistes occidentaux de passage dans la région ou par des extraits de pièces de théâtre du monde arabe, tandis qu’un rappel lexicologique ponctuel éclaire sur la naissance et les usages des termes employés par les uns et les autres.
Pas de PowerPoint ou d’images pour cette conférence performance mais une figure, des acteurs, des boulettes jetées et de la pensée érudite et joyeuse. Il fallait bien ça, dit Adeline Rosenstein, pour « démêler puis refaire le noeud de ce qui a bien pu se passer pour qu’on en arrive là. »

 

Adeline Rosenstein (Allemagne)
Adeline Rosenstein s’est formée au clown, au jeu d’acteur, puis à la mise en scène. Depuis 2003, elle développe un travail de création documentaire. Basées essentiellement sur des entretiens et du matériau factuel produit par des universitaires, ses pièces traitent de sujets aussi divers que la main-d’oeuvre masculine d’Europe de l’Est à Berlin, les exilés juifs allemands en Argentine pendant la dernière dictature ou l’histoire des discours d’experts sur la traite des femmes.