Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui lundi 28 nov.

© Atelier Diptik
Événement passé

Fireball lily

Dans le cadre de Ouvertures !
Une proposition de Une proposition du Festival de Marseille

Dimanche 18 juin à 14h30 (place des Quais), 15h30 (niveau 2, sous le Panorama) et 17h30 (piste de danse du Playground).

Gratuit

« Fire burning inside ». La ritournelle est farouchement obstinée, envoutante. Une intensité explosive, incandescente, profondément viscérale est à l’œuvre dans la performance de Dorothée Munyaneza et Holland Andrews, Fireball Lily. Feu, fleur, lambeaux des ailles déchirées, nœuds de chair, flamme vive, l’artiste d’origine rwandaise basée à Marseille évolue tour à tout incognito ou impériale sous sa cape rouge sang. Présence magnétique, hautement disruptive, elle a le don de l’alliance secrète entre la boule de force qui fonce sur l’audience et la douceur de l’affleurement.

Holland Andrews fait monter à partir de sa seule voix devenue multitude une polyphonie frôlant l’extase. Dorothée Munyaneza s’empare du micro, son imprécation en langues, lourde d’une véhémence contenue, amorce le glissement du paysage sonore vers les basses. Sa parole incantatoire consomme, ses doigts ne parviennent pas à retenir cet indicible qui part en cendres. Un cri gonfle irrésistiblement, chahuté par des vagues d’échos, la sortie de soi est imminente, l’architecture brute du Palais de Tokyo se met violement à résonner. Dorothée Munyaneza accueille le tumulte qu’elle vient de soulever un étrange sentiment d’apaisement rayonnant sur le visage.

Source : À Bras le corps

 

Fireball lily
Par et avec Holland Andrews et Dorothée Munyaneza
Fireball lily,
Fleur incandescente.
Fleur éphémère.
Fleur spectaculaire.
Tu nais après un feu.
Des cendres dans un paysage ravagé,
Tu nais.
Les flammes lèchent et dévorent tout,
Et derrière elles, charbon et silence,
Attendent.
Les animaux sont partis.
Tu attends.
Fireball lily fleur éphémère,
Les oiseaux se sont tus.
Les lits des rivières se sont asséchés.
Tu attends.
Après le crépitement tu attends.
Fireball lily,
Je veux être toi.
Beauté étrange, rouge, incandescente.
Tu te tiens là, debout.
Parfois seule.
Parfois avec les autres.
Fireball lily tu es nous.
Je vois du rouge, couleur sang, couleur feu.
J’entends un chant de deuil.
J’entends aussi la vie.
La danse qui naît, après.
Je vois de la beauté.
Extravagante, étrange, remarquable.
Nous sommes deux.
Nous sommes uniques, nous sommes multiples.
Deux femmes.
Noires.
Fulgurantes.
Résilientes.
Nous sommes.
Là.
Paris, 10 mars 2017
Dorothée Munyaneza