Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui samedi 10 déc.

Faire l’Amour
Événement passé

Massilia Afropéa fait son cinéma au Gyptis

Dans le cadre de Massilia Afropéa

Les 28, 30 octobre et le 1er novembre 2016

vendredi 28 octobre
19h :  Le cinéma Guérilla
21h : Faire l'amour de Djinn Carrénard
dimanche 30 octobre
19h : Donoma de Djinn Carrénard
mardi 1er novembre
19h30 : Les Afropéens dans le cinéma français

projections : 2€50/5€ rencontre Le cinéma Guérilla : gratuit Table-ronde Les Afropéens dans le cinéma français : 2€50

Cinéma Le Gyptis

Tables-rondes, projections, rencontres avec des réalisateurs… 4 rendez-vous pour découvrir la créativité de la jeune génération féminine afropéenne, dans le cadre de Massilia Afropéa !

Au programme

Vendredi 28 octobre à 19h : rencontre • Le cinéma Guérilla
Djinn Carrénard et Salomé Blechmans réalisent leurs films avec très peu de moyens financiers, dans une démarche collective, avec une volonté d’indépendance et de contrôle total de l’œuvre, jusqu’à l’étape de sa diffusion. Cette pratique, qu’ils appellent Cinéma Guérilla, car elle suppose un esprit conquérant, résistant et marginal, laisse percevoir une pensée singulière du cinéma. nous la questionnons avec eux et avec nos invités qui pratiquent dans la région la création indépendante et politique.
Avec Djinn Carrénard et Salomé Blechmans, Nicolas Burlaud et Sandra Ach, membres du collectif Primitivi, Ivora Cusack, membre du collectif 360° et même plus. Rencontre traduite en langue des signes françaises par un(e) interprète.

Vendredi 28 octobre à 21h : projection et rencontre • Faire l’amour
De Djinn Carrénard • Avec Maha, Laurette Lalande, Despo Rutti Azu • France / 2016 / 1h59
Kahina, jeune mère incarcérée, a une semaine de permission pour passer Noël avec son fils. Trois personnages aux caractères explosifs vont se rapprocher, se soutenir, s’affronter, dans la poursuite de leurs rêves. Faire l’amour laisse encore affleurer cette énergie contestataire qui éblouissait dans Donoma.
Film sous-titré pour sourds et malentendants.

Dimanche 30 octobre à 19h : projection et rencontre • Donoma
De Djinn carrénard – Avec Emilia Derou-Bernal, Sékouba Doucouré, Salomé Blechmans • France / 2011 / 2h13
Une enseignante s’engage dans une relation ambiguë avec le cancre de sa classe ; une jeune femme déçue en amour décide de court-circuiter ses critères de choix en sortant avec le premier venu ; une jeune fille agnostique se pose des questions sur la religion chrétienne. Toutes ces histoires trouvent une symbolique dans le lever de soleil qui donne son nom au film : Donoma (Le jour est là).
Suivi d’une rencontre avec le réalisateur et Salomé Blechmans. Film sous-titré pour sourds et malentendants / rencontre traduite en langue des signes française par un(e) interprète. Restauration à prix doux !

Mardi 1er novembre à 19h30 : table-ronde • Les Afropéens dans le cinéma français
Quelle est l’incidence des origines des créateurs dans les démarches artistiques ?
Cette rencontre pose la question de la place des personnes afropéennes dans le cinéma français, plus particulièrement dans le domaine du documentaire. Leur place dans les films – en tant que protagonistes – dans l’industrie du cinéma mais aussi en tant que créateurs.
Avec Rokhaya Diallo, réalisatrice de documentaire pour la télévision : Les Marches de la liberté, Les Réseaux de la haine, De Paris à Ferguson : coupables d’être noirs.
Alice Diop, réalisatrice de La Mort de Danton, La Permance, Vers La Tendresse… Elle dessine une œuvre documentaire de plus en plus reconnue dans des festivals à dimensions internationales.
Stéphane Gérard, réalisateur de Rien n’oblige à répéter l’histoire et La Machine avalée. Il montre dans son cinéma expérimental l’organisation politique des minorités.