Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui vendredi 30 oct.

© Philippe Poncet

Patakès général

Philippe Poncet

Dates à déterminer selon l'évolution de la situation sanitaire

Lundi : 11h à 18h
Mardi au samedi : 11h à 19h
Dimanche : 13h à 19h

Gratuit

Galerie La Salle des machines

Patakès, ce n’est pas une insulte. Cela peut être une faute de liaison ou, en imprimerie, l’équivalent d’un mastic. Il s’agit ici d’une exposition de photographies de Philippe Poncet (1963-2015) qui comporte au total une trentaine de reproductions grand format déclinées en cinq séries.

Variations: Silent movies,
Confins,
La mer etc.,
Les filles du bord de mer,
La Mure c’est gai La Mure c’est triste

De Boujdour à Beauduc, du bord de mer aux jardins ouvriers de La Mure d’Isère, un vague chien aboie, des caravanes ne passent pas. On y voit ici une friche, plus loin des cabanes ; encore des chiens, des chiffres, des chaises. Quelque chose échappe. Le sens de ces photographies reste discret, comme en suspension. Au loin on aperçoit un cairn, et au-delà les confins. L’horizon est à quinze kilomètres, paraît-il. On ne le quitte pas des yeux.
La scène peut se dérouler en Camargue, au Sahara, en Isère, à La Panne, en Belgique. Cela n’a guère d’importance. Des bribes de récits affleurent, une tonalité et un mouvement se devinent : préludes, variations et fugues, bien orientées.

Philippe Poncet a été formé à la photographie professionnelle et a poursuivi dans le même temps des études de philosophie sous la direction de Jean-Maurice Monnoyer. Lauréat de l’Agfa European Portrait Award en 1998, son travail photographique est publié aux Éditions Cent Pages.
Il a également publié « Talbot: la photographie et le réel » dans l’ouvrage William Henry Fox Talbot, en 2003, « L’Alpiniste photographié » dans Alpinisme et photographie 1860-1940 en 2006, dans des revues et magazines : Le Monde 2, Qantara (revue de l’Institut du monde arabe). Il est présent dans les Collections publiques de la Bibliothèque nationale de France, de l’Artothèque d’Annecy et de l’Artothèque de Grenoble.

Autres expositions

Accessibles avec le même billet

Éternité part 2 : Que voulons-nous faire pousser sur les ruines ?

CHRONIQUES Biennale des Imaginaires Numériques

Une proposition de Seconde Nature et ZINC

Une exposition collective d'art numérique qui porte l’espoir d’un autre demain. +

Dates à déterminer selon l'évolution de la situation sanitaire

Les Instants Vidéo : « Mort, la vie te guette ! »

Une proposition de Instants Vidéo

Une exposition d'installations vidéos où les artistes renversent la table de la fatalité +

Dates à déterminer selon l'évolution de la situation sanitaire

Suite aux annonces gouvernementales, la Friche la Belle de Mai est fermée au public, sauf restauration à emporter de 12h à 14h aux grandes Tables.