Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui dimanche 19 mai.

Événement passé

Raoul Reynolds : une rétrospective

Une proposition de Une proposition de Tank Art Space & Francesca Zappia

Du 27 août au 30 octobre 2016

Du 27 août au 30 octobre 2016
du mardi au vendredi de 14h à 19h
samedi & dimanche de 13h à 19h
Exposition gratuite samedi 17 et dimanche 18 septembre dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine
En raison de la venue du festival Marsatac, fermeture exceptionnelle de l'exposition les 23 et 24 septembre à 17h
Des visites guidées, comprises dans le billet d'entrée des expositions, sont proposées chaque week-end :
- pour les 7-12 ans et leurs parents : samedi à 14h30
- tout public : samedi à 16h30 et dimanche à 15h

La Tour

Avec la participation de : Stéphanie Cherpin, Guillaume Gattier, Amandine Guruceaga, Helen de Main, Benjamin Marianne, James McLardy, Douglas Morland, Philippe Murphy, Sandro Della Noce, Alys Owen, Emilie Perotto et le poète Guillaume Condello.

« L’Art, cette profonde passion qui a été une couverture pendant tant d’années, fût l’Etoile du Nord de toute ma vie ». Raoul Reynolds

Cette première rétrospective dédiée à Raoul Reynolds (1882-1969) propose une traversée inédite dans l’œuvre d’un personnage singulier dont le travail et la vie reflètent une période d’importants changements historiques et sociaux. Les œuvres exposées sont révélatrices des diverses inspirations et influences des mouvements artistiques du XXe siècle et témoignent à la fois d’une création très personnelle façonnée par la romanesque vie (fictive) de Raoul Reynolds.
Cette exposition est un aller-retour entre les deux ports d’origine de Raoul Reynolds, Glasgow et Marseille. Ainsi, l’exposition, précédemment présentée lors du festival Glasgow International, est montrée à Marseille à l’occasion du Salon international d’art contemporain ART-O-RAMA. Elles célèbrent ainsi le dixième anniversaire du jumelage entre ces deux villes.

Raoul Reynolds
Né à Glasgow en 1882 – fils d’un armateur écossais et d’une mère marseillaise, artiste – Raoul Reynolds grandit au milieu d’ingénieurs et artistes réunis dans le salon de ses parents. Nourri par ces premières relations, son éducation à la Glasgow School of Art et l’influence de figures telles que Francis Newbery ou Charles Rennie Mackintosh, son œuvre du début du XXème siècle développe une forte orientation Arts&Craft.
Dans les années 1920, à Paris, Reynolds se laisse inspirer par ses amitiés surréalistes. S’intéressant à l’inconscient et à l’occultisme, il expérimente avec la caméra et produit des photographies et des vidéos.
La fin des années 1930 voit plusieurs Surréalistes s’embarquer pour les Etats Unis, fuyant l’occupation allemande. Reynolds reste en France et s’enrôle au service du Special Operations Execu­tive britannique dans une mission qui se termine avec le vol de documents industriels en Allemagne.
La réussite de la mission amène Reynolds à s’exiler dans la campagne reculée et solitaire du Vermont, aux Etats-Unis. Ici, il simplifie son geste artistique, sculptant le bois avec des outils de la vie quotidienne.
Au lendemain de la guerre, il réintègre la communauté artistique. Marqué par ses précédentes tribulations et inspirations artistiques, le travail de Reynolds – jusqu’à sa mort en 1969 – alliera l’expérimentation de nouveaux matériaux – résine, fibre de verre, plexiglas – avec un geste sculptural et des techniques plus simples.

 La Friche la Belle de Mai est membre de Marseille Expos, réseau des galeries et lieux d’art contemporain

À l'occasion du Festival Le Bon Air, les horaires de nos 3 expositions sont légèrement modifiées :
Vendredi – 14h - 16h
Samedi – 13h - 16h
Dimanche – 13h - 15h30

L'exposition d'Aline Bouvy au Panorama restera ouverte pour les festivalier·es jusqu'à 21h