Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui mercredi 28 fév.

Événement passé

Rencontre avec Dénètem Touam Bona

Dans le cadre de Un champ d'îles
Une proposition de La Marelle et la librairie La Salle des machines

Jeudi 1er février 2024 à 18h30

Entrée libre sans réservation

Librairie La Salle des machines

Après une résidence d’écriture d’un mois à la Friche en novembre 2023, accueilli par La Marelle, l’artiste et philosophe Dénètem Touam Bona revient pour une rencontre au café-librairie de La Salle des machines.

À l’occasion du temps fort Un champ d’îles, Denetem Touam Bona propose une lecture de « Rhizophora blues », conte philosophique de science-fiction en cours d’écriture, ainsi qu’un échange avec l’artiste martiniquaise Louisa Marajo. Cette rencontre sera également ponctuée par une lecture-performée de la paroleuse Simone Lagrand.

Ayant récemment conçu l’exposition afrodiasporique La sagesse des lianes, avec 20 artistes de territoires aussi divers que la Nouvelle-Calédonie, la Guyane ou Madagascar (Centre international d’art et du paysage de Vassivière, 2021-2022) et l’œuvre collaborative Spectrographies, contes de l’île étoilée avec des performeuses de la Martinique, du Gabon et de la Réunion, Dénètem Touam Bona travaille actuellement sur son prochain projet de création, Cosmopoétiques du refuge, qui aura une dimension transocéanique et pour point d’ancrage la ville de Marseille (lieu de création La Compagnie).

Pour sa résidence à La Marelle, il a développé son projet de « Zone d’incertitude offensive » : une offensive « cosmopoétique » qui appelle à honorer ce qui nous dépasse – l’infini du cosmos – en déployant d’autres espaces-temps.

Dénètem Touam Bona s’attache à repenser la question du refuge à la lumière de l’expérience historique du marronnage (les arts de la fugue des esclavisé.es). Face à l’abolition en cours du droit d’asile, face à l’extinction des espèces vivantes, face à l’empire croissant des algorithmes sur nos vies, il appelle à la réactivation des arts marrons du camouflage. Il est notamment l’auteur de Cosmopoéticas do réfugio (Cultura e barbarie, 2020), de Sagesse des lianes (Post Editions, 2021) et de Fugitive, where are you running ? (Polity press, 2023).

Simone Lagrand (1980 – Martinique) est pawolèz et artiste indisciplinaire. Ses récits sont des biotopes poétiques qui la protègent de l’algie post-coloniale ; et prennent la forme d’installations sonores et vidéos, d’offrandes poétiques, ou de broderies réparatrices. Ancienne résidente de la Villa Albertine et lauréate Mondes nouveaux, ses travaux ont récemment été présentés à HKW, SESC Pompeia,  Schomburg Center for Black Culture ou à la Fondation Pernod Ricard. Elle vit en Seine Saint Denis quand elle n’est pas en Martinique.

Louisa Marajo (1987 – Martinique) est une artiste pluridisciplinaire diplômée de l’École Supérieure et de Design de Saint-Etienne (DNSEP Art, 2010) et de Paris 1, La Sorbonne (Master 2, Art de l’image et du vivant, 2012). Elle vit et travaille entre la région parisienne et la Martinique.

À travers ses compilations de photographies, dessins, sculptures, poèmes, elle invente des installations proposant une plongée dans les méandres de sa propre mémoire multiple. Visuellement et physiquement éclaté et décloisonné, son travail est composé de plusieurs strates afin d’analyser l’état d’un monde en perpétuelle mutation. Depuis 2018, elle s’intéresse au désastre que représente la prolifération de sargasses. L’artiste travaille avec ce fléau, le considérant comme un élément de relecture et de narration nouvelle de l’histoire.

La Marelle, basée à la Friche, lieu de croisement pour les autrices, auteurs et artistes, organise des résidences de création à Marseille, à La Ciotat et dans la région Sud. À partir des projets qu’elle accompagne, elle soutient et publie des formes innovantes de création littéraire, propose des actions culturelles auprès du public et des professionnel·les, s’efforce de faire comprendre et de transmettre l’art d’écrire et sa nécessité. Ses actions se déroulent dans la métropole Aix-Marseille-Provence et en région Sud, tout en s’inscrivant dans une dimension nationale et internationale.
la-marelle.org

Autres événements

Autour de : Un champ d'îles

Hip-Hop Society

Dans le cadre de Un champ d'îles
Une proposition de AMI / Dynamo et et KADANS CARAÏBES

Un temps fort autour de la culture Hip-Hop mêlant ateliers, résidences de création, musique et danse, avec une invitation spéciale au festival Kadans Caraïbe. +

Du 29 avril au 4 mai 2024

Astèr Atèrla

Exposition collective

Dans le cadre de Un champ d'îles
Une proposition de FRAC Réunion, en coproduction avec CCC OD Tours et Friche la Belle de Mai

Une exposition qui invite à la rencontre avec les œuvres d'une trentaine d'artistes actifs et actives à La Réunion. +

Du 3 février au 2 juin 2024
Les après-midi du mercredi au dimanche

Des grains de poussière sur la mer

Exposition collective

Dans le cadre de Un champ d'îles
Une proposition de Fræme

Une exposition qui rassemble les œuvres de vingt-huit artistes issu·es de la Guadeloupe, de la Martinique, de la Guyane française et d’Haïti, et défie une image coloniale en prenant le parti de présenter des travaux d’une densité et d’une matérialité fortes. +

Du 3 février au 28 juillet 2024
Les après-midi du mercredi au dimanche