Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui mercredi 30 nov.

© Sanae Dannoune
Événement passé

Résidences Méditerranée : Portes ouvertes

Une proposition de Fræme

Jeudi 16 novembre à partir de 18h


 

Les Manufactures

Ce dispositif de résidences croisées a pour objectif l’accueil d’artistes émergents marocains à Marseille et d’artistes français au Maroc. La Friche la Belle de Mai et l’Institut français du Maroc souhaitent encourager la mobilité des artistes émergents en méditerranée en leur proposant un cadre de recherche et de création sur mesure qui leur permettra de développer leur pratique artistique et de (re)découvrir la scène artistique française. Un producteur est associé pour assurer le suivi de résidence.

Bon à savoir

  • Visites des ateliers d’artistes sur rendez-vous du 14 au 17 novembre auprès de Sextant et plus / group au 04 95 04 95 94
  • Les artistes Estel Fonseca et Ishem Rouiaï seront aussi présents.

 

En savoir plus sur les Résidences Meditérranée

Zainab Andalibe (plasticienne)

Zainab Andalibe est membre de la coopérative de recherche à l’Ecole des Beaux-Arts de Clermont-Ferrand et diplômée des Beaux-Arts de Montpellier. En 2012, elle gagne le Prix Félix Sabatier, décerné par le musée Fabre à Montpellier. Elle a participé à de nombreuses expositions collectives à travers le monde (Etats-Unis, Maroc, Suisse, Danemark) mais aussi personnelles.
Pour cette artiste, trouver un point d’équilibre entre une recherche esthétique et un contexte social c’est concevoir l’objet en tant qu’élément donnant ouvertement à penser. Penser une situation, une réalité. Celle d’un double rapport possible, d’un lien ou d’une collision entre l’ici et l’ailleurs, le commun et l’étrange(r), dans un mouvement constant entre ce qui serait établi et ce qui est irrégulier.
Cette recherche touche à la notion du contexte en tant que révélateur d’un paysage ontologique, celui du lien entre Nous, les Autres dans un Lieu. C’est à la fois dans ces distances et dans ces rapprochements que se créé le paysage.

Sanae Dannoune (plasticienne)

Née en 1992 à Beni Mellal au Maroc, Sanae Dannoune est diplômée des Beaux-Arts de Tétouan. Elle a participé au Festival International d’Art Vidéo de Casablanca, à la Biennale de Marrakech.
Elle continue et développe son projet intitulé « Le Poumons et ses avatars » lors de sa résidence à la Friche. Elle y explore divers formats plastiques, dessins, performances, photos réalisés à partir des caractéristiques du poumon : sa forme, sa constitution, son rôle essentiel dans le vivant, à la fois biologique et sensitif… Elle se concentre sur la respiration, ses anomalies, ses problèmes et notamment l’angoisse.

Hanane El Farissi (plasticienne)

Hanane El Farissi est née au Maroc à Skhirate le 02 Mai 1990, vit et travaille entre Rabat et Bruxelles. Diplômée en 2013 de l’Institut des Beaux-Arts de Tétouan et de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Visuels de la Cambre à Bruxelles en 2017, cette jeune artiste pluridisciplinaire amène à questionner sur l’identité et l’histoire, incluses dans des sociétés toujours évacuatrices.
Lors de sa résidence à la Friche, son projet consiste à faire un travail plastique et visuel in-situ, inspiré par le site historique, culturel, économique et cosmopolite de la ville de Marseille. Il débutera dans un premier temps par un travail de dessin, et qui prendra par la suite d’autres formes artistiques, tels que la vidéo, la photographie, l’installation…etc.

Estel Fonseca et Ishem Rouiaï

Estel Fonseca et Ishem Rouiaï sont accueillis en résidence depuis mai 2017 dans le cadre du programme « Ateliers de la Cité » de la Fondation Logirem dans les cités de la Bricarde (Marseille 15ème) et de Fonscolombes (Marseille 3ème). Coordonné par Sextant et plus, le projet vise le soutien de la jeune création contemporaine du territoire par l’accompagnement professionnel des artistes accueillis pour un ou deux ans.