Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui samedi 25 juin.

En son et en image

L’art, le vivant et la ville : extension du domaine des possibles ?

15 avril 2021

Le projet européen T- Factor
T-Factor est un projet d’innovation et de recherche financé par le programme de l’Union Européenne Horizon 2020.
Celui-ci vise à libérer le potentiel de transformation de l’utilisation du « temps d’attente » en matière de régénération urbaine et réunit 25 partenaires à travers l’Europe : universités, entreprises privées, pouvoirs publics, acteurs de l’économie sociale et solidaire…

Des années, et souvent des décennies, peuvent s’écouler entre le processus d’approbation d’un plan directeur pour régénérer une zone urbaine et sa mise en œuvre effective. Pendant ces périodes de transition, une nouvelle génération d’espaces destinés à favoriser les activités culturelles, sociales et entrepreneuriales est devenue un atout déterminant pour adapter les villes à l’inconnu.

Le projet T-Factor tente de comprendre et d’encourager l’impact positif dans nos villes créé par les cultures émergentes qui naissent précisément sur les ruines des sociétés post-industrielles. Il tente de mettre en lumière les initiatives qui imaginent de nouveaux futurs communs en plaçant la pratique artistique et la culture au cœur de la transformation des villes.

Comment la Friche est-elle impliquée ?
Elle est un des cas avancés étudiés dans le cadre de T-Factor et joue à ce titre un rôle majeur puisqu’elle représente un exemple de requalification urbaine où la création et la production artistique sont au centre, en lien direct avec des secteurs divers et une recherche toujours constante de nouveaux usages et d’interactions.

Table ronde du 16 janvier 2021

La 16 Janvier 2021, à l’occasion de la journée de clôture de Chroniques – Biennale des arts Numériques, les différents partenaires du projet T-Factor ont été invités à explorer diverses initiatives artistiques expérimentales.

Quels sont les futurs que nous construisons ? Comment les arts, en lien avec les citoyens et le monde vivant nous permettent de voir de nouvelles manières de faire les villes ?

La conversation qui fut proposée en janvier dernier a impliqué quatre villes partenaires : Marseille, Amsterdam, Florence et Londres ; et cherche à réunir les points communs aux points de fuite qui construisent des expériences de régénération urbaine. Les espaces peuvent changer leurs récits par la recherche artistique et nous nous demandons si cela conduit à une diversité de représentations.

Les correspondant·e·s ont échangé sur la question de l’évaluation de la valeur de l’art et des artistes dans les villes. Les arts sont également présents pour débloquer de nouvelles significations pour dynamiser les citoyen·ne·s et ouvrir de nouveaux espaces d’expression.

Nous ne pouvons pas parler de ces expériences sans parler des dynamiques telles que la gentrification, les contre-cultures, les structures de résistance sociale… Les artistes dans ces projets agissent pour la redistribution de la valeur et activent un territoire en facilitant la participation citoyenne.

Ont participé à la discussion :

  • Caterina Taurelli – Curatrice à Manifattura Tabacchi, Florence 
  • Colette Tron – La Friche la Belle de Mai – Directrice d’Alphabetville, Marseille
  • Lucas Evers, Chef de projet, Waag, Amsterdam
  • Mick Finch, Professeur d’arts visuels, University of the Arts London, Central Saint Martins

Modéré par : Karim Asry, Directeur Créatif d’Espacio Open, Bilbao et Eva Riccio, Chargée des projets de coopération, Friche la Belle de Mai, Marseille.

En savoir plus sur le projet T-Factor 

À lire dans le même dossier

Penser le commun

Futurs Communs

C’est quoi le SOC ?
Retour sur la naissance et la réalisation d’un schéma d’orientation en devenir.

Lire la suite

Tiers-Lieux, une autre fabrique du commun

Le 20 octobre 2018, dans le cadre des 10 ans de Médiapart, le journaliste radiophonique Emmanuel Moreira a convié Nicolas Détrie, co-fondateur et directeur de Yes We Camp et de Coco Velten à Marseille, et Julien Beller architecte de formation (collectif EXYZT), fondateur et président de l’association 6B, au restaurant les grandes Tables de la Friche pour partager leur expérience autour des tiers-lieux.

Lire la suite

Les tiers-lieux peuvent-ils dynamiser l’économie ?

Le tiers-lieu, c’est un espace hybride, à mi-chemin entre domicile et travail. On peut y bosser comme y faire la fête, pratiquer le yoga ou retaper son vélo. Fabriquer des masques aussi… Un ovni pour le grand public, mais sur lequel le gouvernement compte énormément. Les tiers-lieux peuvent-ils dynamiser l’économie ?

Lire la suite