Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui mercredi 30 nov.

Événement passé

As far as my fingertips take me

Dans le cadre de Les Rencontres à l'échelle
Une proposition de Rencontres à l'échelle - B/P

Jeudi 22 et vendredi 23 novembre de 17h à 21h
Samedi 24 novembre de 15h à 19h
Durée : 10min de performance pour un spectateur

8€

À la croisée des arts plastiques et de la performance, les expériences proposées par Tania El Khoury, artiste installée entre Beyrouth et Londres, sont souvent une aventure solitaire pour le spectateur.

Pour commencer, tu mets un casque sur ta tête et tu glisses ton bras dans un trou à travers le mur. Une voix te parle. Elle est toujours là, douce, elle te guide. Des doigts vont te toucher, puis c’est une pointe qui te mord l’avant-bras. L’ambiguïté des sensations te plonge dans un trouble. Ta peau plie sous la pression, digitale et métallique, appliquée et continue, mais il n’y a pas de douleur. La voix s’est mise à te raconter une histoire, avec des mots et en chanson. In the boats, all the faces are stressed / Holding their breaths / Bracing their wounds / They’ve heard so much gunfire / They no longer feel anything (Dans les bateaux, tous les visages sont tendus / Retenant leur souffle /Pansant leurs blessures / Ils ont entendu tellement de coups de feu / Ils ne ressentent plus rien).

C’est un récit de notre temps, récit de migration obligée, commun et improbable, vécu, si actuel. La voix est celle de Basel Zaraa, un artiste palestinien, et il a dessiné quelque chose sur ton bras. Toi tu repars avec cette encre sur la peau. Combien de temps tiendras-tu sans regarder le petit dessin sur ton bras ? As-tu déjà saisi que tu emportes aussi ses empreintes à lui, le réfugié, noyées dans l’encre ?

Tania El Khoury plasticienne, performeuse Liban

Tania El Khoury crée des installations et des performances interactives qui sollicitent activement le spectateur. Son travail a été présenté partout dans le monde, dans des lieux très divers, du musée au téléphérique. Tania El Khoury a remporté le prix international de l’art vivant, le prix du Total Theatre pour la catégorie de l’innovation et le prix Arches Brick. Associée au Forest Fringe au Royaume-Uni, elle est aussi cofondatrice du Dictaphone Group, collectif de recherche urbaine et de performances in situ, à Beyrouth. Elle est titulaire d’un doctorat en études théâtrales de Royal Holloway, Université de Londres, où elle a été financée par Arts and Humanities Research Council.