Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui mercredi 28 sep.

© Mouna Bennamani
Événement passé

Ateliers portes ouvertes des artistes en résidence

Jeudi 7 juillet 2022 de 18h à 21h

Entrée libre

Les Manufactures

Accès par la rue Rouge - niveau 2

Les artistes en résidence à Triangle – Astérides, mais aussi dans le cadre des Résidences Méditerranées ou bien du programme de la Cité des Arts de Paris ouvrent les portes de leurs ateliers et montrent au public leurs recherches et expérimentations en cours.

L’artiste accueilli dans le cadre des Résidences Méditerranée, sous le tutorat artistique de Fræme, dans les ateliers de la Friche :

Mehdi Ourahmane | 11 avril au 11 juillet | grand atelier
Mehdi Ourahmane s’intéresse particulièrement aux mythes et à leurs différents aspects. Inspiré des mangas et des jeux vidéo ainsi que de problématiques actuelles d’ordre environnemental ou social, l’artiste imagine des « substrats » visuelles émanant de ces propres songes et ces mythologies internes. Cette notion de substance, qui réfère à la nature profonde des choses, et ce que Mehdi essaye de mettre en avant à travers ces univers et personnages.

Les 2 artistes accueilli·e·s dans le cadre du programme avec la Cité Internationale des arts de Paris, la fondation Camargo et la Friche :

Mouna Bennamani | accompagnée par Fræme du 11 mai au 11 juillet | grand atelier
Ses préoccupations artistiques tournent autour de l’étude du corps au filtre de la question du genre, de sa représentativité, et de son interaction avec son espace physique et social.
Durant sa résidence, Mouna Bennamani présente le projet Retour à l’anormal, qui se veut reportage plastique, témoignage visuel de sa propre expérience médicale mais aussi sociale, tentant de se réapproprier son nouveau corps ; un retour à une “normalité” inconnue. L’artiste tente de développer, dans sa création, un nouvel espace narratif à travers le champ de l’immersion, une démarche transversale croisant l’image, l’objet et l’espace ; des œuvres « frontières », « hybrides ».

Ahmed Merzagui | accompagné par Triangle-Astérides du 11 mai au 11 juillet | atelier Triangle
Ahmed Merzagui est un artiste visuel algérien qui développe une pratique multidisciplinaire, esthétiquement éclatée et hétéroclite basée sur la photographie et souvent portée par une approche réflexive philosophique, psychologique et introspective. Il travaille actuellement sur divers projets aux attraits personnels, sociaux, historiques et identitaires et essayera lors de sa résidence de questionner la vision, la perception et la relation bilatérales Algérie – France à travers de multiples réalités humaines ancrés en elles.

Les 5 artistes accueilli·e·s en résidence dans les ateliers de Triangle – Astérides (dont Ahmed Merzagui) :

Rita Hajj | 20 avril au 26 juillet 2022
À travers les nouveaux médias, l’écriture, la scénographie et la performance, la pratique de Rita Hajj constitue une recherche continue explorant la question de la production contemporaine des images, et les relations que cette dernière entretient avec l’histoire et la technopolitique.

Anna Reutinger | 20 avril au 26 juillet 2022
La pratique d’Anna Reutinger mêle la sculpture, l’installation et la performance pour proposer un retour à l’artisanat, en défiant les cycles de production capitalistes et comme germe d’empathie sociale, matérielle, corporelle et environnementale. Oscillant entre gestes fortuits et intentionnels, elle utilise des matériaux trouvés, des données sociales et un échantillonnage d’histoires pour exposer la nature transitoire des choses et des êtres, et leur interconnexion.

Yuyan Wang | 20 avril au 26 juillet 2022
Le travail de Yuyan Wang oscille entre le film et l’installation souvent dans une perspective immersive. Ses œuvres se focalisent sur la mutation des matières élémentaires et s’intéressent à la chaîne de production industrielle des images dont le développement sans fin aboutit à une forme d’abstraction du réel. Outre la transcription d’une atmosphère hypnotique lié à l’omniprésence des médias, ses projets décrivent le travail industriel aliénant, tout en montrant la relation mécanique et répétitive qui peut provoquer chez les ouvriers des états proches de la transe. Poétique et politique, son approche se veut une radiographie des mutations que la modernité productiviste connait depuis le début du XXIe siècle. Sa pratique de recyclage des images participe alors d’une forme de détournement des économies de l’attention. 

Sandar Tun Tun | 8 novembre 2021 au 29 août 2022
Sandar Tun Tun (né·e en 1989 en Suisse, vit et travaille à Marseille) construit son travail autour de la fabulation, de nouvelles alliances et trajectoires collaboratives. Artiste, chercheur·euse, DJ et compositeur·rice elle développe une pratique sonore, spatiale et performative centrée autour de l’écoute, réactivité sensible et critique. Ses installations, compositions, performances, sets audiovisuels ou écritures collectives s’intéressent aux conditions de coexistence au sein de cultures dominantes, à l’espace d’apparition/disparition, au lien entre technologie et spiritualité, écologies non-humaines et conscience collective et donnent lieu à des projets aux langages hybrides allant de la création d’entités à l’organisation de soirées de poésie sonore.

En savoir plus sur les artistes actuellement en résidence.

Et aussi

Événement passé

Le toit tel quel

Le saviez-vous ?

Chaque JEUDI de l’été, le toit est ouvert gratuitement à tout le monde de 18h30 à 21h30. Pour y boire un verre, partager un pique-nique, se retrouver… Une formule toute simple : pas de billetterie, pas de musique, juste l’immensité du toit à l’heure de l’apéro et du coucher de soleil : ) +

Tous les jeudis de l'été de 18h30 à 21h30

Gratuit !

Visite en famille

Découvrez les expositions en famille à travers des jeux d'observation, des mini-ateliers et des enquêtes. +

Les jeudis du 7 juillet au 11 août 2022 à 14h30
Et les mercredis 14 septembre et 5 octobre à 15h

À partir de 5 ans

Gratuit !