Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui vendredi 25 juin.

Belle & Toile

Tous les dimanches à la tombée de la nuit

Dans le cadre de Here Comes Africa

Tous les dimanches du 13 juin au 29 août 2021

19h : Ouverture du toit.
Le film débute à la nuit tombée.

Gratuit sur réservation 48h avant (à partir de vendredi 10h)

Billetterie :

Afin de respecter les conditions sanitaires de cet évènement gratuit, les inscriptions préalables sont obligatoires, nominatives et limitées à 4 billets simultanés par réservation. Le lien d’inscription ci-dessous sera activé 48h avant – soit le vendredi qui précède à partir de 10h.
Du fait du nombre de places réduit, merci de ne prendre vos billets que si vous êtes sûr·e·s d’honorer vos réservations, afin de permettre l’accès à un maximum de personnes.

Le Toit-terrasse

ACCÈS AU TOIT | CONSIGNES COVID :
Le nombre de places est limité afin de garantir à chacun·e une place assise.

• Inscription préalable indispensable : choisir un seul créneau horaire d’accès parmi les 3 proposés. Le choix de votre créneau d’accès détermine uniquement l’heure de votre entrée sur le toit. Venez à l’heure de votre créneau réservé, pour éviter toute file d’attente lors du contrôle d’accès. Chaque créneau vous permet de rester jusqu’à la fermeture du toit après le film.
Possibilité de visiter gratuitement l’exposition Stirring the Pot d’Emeka Ogboh jusqu’à 21h30.
• Début du film à la tombée de la nuit.
• Restauration & bar à table / Pique-nique autorisé.
• Bouteilles interdites (sauf bouteilles d’eau non ouvertes et gourdes vides).
• Animaux interdits. Skates, trottinettes et autres roulettes interdites.

Début du film à la tombée de la nuit.
Plus d’infos ici sur nos mesures d’accueil COVID

En cas de mauvaises conditions météo, les projections pourraient être déplacées dans la Cour Jobin ou annulées.

Le format des soirées Belle & Toile s’adapte au contexte sanitaire : malgré la gratuité, la réservation – ouverte 2 jours avant, soit dès 10h le vendredi qui précède – est indispensable pour accéder au toit-terrasse. Prenez le temps de consulter le détail de nos infos pratiques ci-dessus.

Cette année, les soirées de cinéma à la belle étoile proposent une traversée des cinématographies africaines. Tous les films sont projetés en Version Originale sous-titrée.

Tous les dimanches soir de l’été, un voyage au cœur du cinéma africain, allant de la projection de quelques-uns de ses chefs d’œuvre les plus reconnus à la découverte de créations plus contemporaines. À travers documentaires et fictions sont explorés les récits intimes des grands bouleversements que certains pays ont connus ou connaissent encore ainsi que l’effervescence contestataire et artistique du cinéma contemporain de ce continent.
Vous pouvez également découvrir gratuitement, jusqu’au démarrage du film, l’exposition Stirring the Pot d’Emeka Ogboh.

Les 3 premiers rendez-vous (13, 20 et 27 juin) seront consacrés à une programmation de courts-métrages en raison du couvre-feu à 23h.

Une programmation conçue par Juliette Grimont (Shellac / Le Gyptis Marseille) et Sido Lansari (Cinémathèque de Tanger – Maroc) pour le temps du QG Here comes Africa – Africa2020, puis en association avec des partenaires du territoire jusqu’à la fin de l’été : AFLAM, Films Femmes Méditerranée, Le FID Marseille.

Au programme des soirées cinématographiques de Here Comes Africa :

Dimanche 13 juin

Cabascabo d’Oumarou Ganda – Niger, 1969, 48 min
Un tirailleur africain en Indochine revient au Niger, démobilisé, riche. Il est entouré, fêté. Généreux, il va dilapider son magot et sera bientôt abandonné par tous ses amis. Un des films culte des cinéastes et professeurs de cinéma américains. La réponse d’Oumarou Ganda au film Moi, un noir de Jean Rouch, dans
lequel il interprétait son propre « rôle », celui d’un « tirailleur sénégalais » enrôlé dans la guerre d’Indochine.
Restauré en 2K en 2019 – Partenaires de la restauration : Orange Studio, Cinémathèque Afrique, en collaboration avec Argos Films
Prix spécial du Jury au festival International de Moscou, 1969 / Sélection Semaine de la critique, 1969

Lien d’inscription (actif à partir de vendredi 11 juin à 10h)

Dimanche 20 juin

Samba le Grand de Mustapha Alassane – Niger, 1977, 14 min
Les aventures d’un héros légendaire qui, ébloui par la beauté d’une princesse, en demande la main. Celle-ci lui impose plusieurs épreuves dont il sort vainqueur, mais il doit encore et toujours prouver sa vaillance. Seule la mort finira par réunir les deux jeunes gens.
Film restauré en 2K en 2019 – Partenaires de restauration : NYU, Cinémathèque Afrique, en collaboration avec le SCAC de l’Ambassade de France à New York et de Razak Moustapha
Sélection : Il Ritrovato, Bologne 2019, Budapest Classics film marathon 2019

+
Mwansa The Great de Rungano Nyoni – Zambie, 2010, 24 min
Mwansa, 8 ans, aspire à être un héros. Pour prouver qu’il est bien Mwansa le grand, il s’engage dans un voyage extraordinaire dont il ne maitrise pas les conséquences. Par la réalisatrice de “I’m not a witch” (Cannes 2017), qui donne à voir la Zambie, si rarement portée sur la carte des cinémas du continent. Produit dans le cadre de la série Africa First Focus Feature

Lien d’inscription (actif à partir de vendredi 18 juin à 10h)

Dimanche 27 juin

Tinye So de Daouda Coulibaly – Mali, 2010, 25 min
Ce court métrage à l’esthétique très innovante replace l’héritage historique du Mali à une place à la fois centrale et délestée du folklore qui l’affaiblit.
Produit dans le cadre de la série Africa First Focus Feature

+
Pumzi de Wanuri Kahui – Kenya, 2009, 23 min
Très beau et rare film d’anticipation sur le continent par la réalisatrice de “Rafiki” (Cannes 2018).
Produit dans le cadre de la série Africa First Focus Feature et sélectionné au Festival de Sundance en 2010

Lien d’inscription (actif à partir de vendredi 25 juin à 10h)

Dimanche 4 juillet

Touki Bouki de Djibril Diop Mambety – Sénégal, 1973, 95min
Mory, jeune berger et Anta, étudiante, sont amoureux. Ils rêvent de quitter Dakar pour rejoindre le paradis : Paris ! Le chef-d’oeuvre de Djibril Diop Mambety, flamboyant portrait d’une jeunesse déchirée entre rêve et débrouille, entre ancien et moderne est un grand classique.
Restauré en 2008 par la Cinémathèque de Bologne / l’Image retrouvée et la Film foundation dans le
cadre du World Cinema Project.
Prix de la Critique internationale au Festival de Cannes 1973

Dimanche 11 juillet : soirée AFRO FUTURISTIK
Dans le cadre de « Afriques Fantastiques – Fantastic Africa »

Dimanche 18 juillet et dimanches suivants : voir la programmation

Bon à savoir

Jusqu’à 21h30, profitez de votre venue pour visiter gratuitement et librement l’exposition Stirring the Pot d’Emeka Ogboh au 4e étage de la Tour et Panorama.

Autres événements

Autour de : Here Comes Africa

Maïna et DJ Soum

Here Comes Africa - Music !

Dans le cadre de Here Comes Africa
Une proposition de Cola Production et Tringa

Afro, pop, soul... une pure soirée sénégalaise avec Maïna et DJ Soum. +

Vendredi 25 juin 2021

Gratuit !

M’toro Chamou / Justin Vali

Here Comes Africa - Music !

Dans le cadre de Here Comes Africa
Une proposition de Cola Production et Tringa Musiques et Développement

Entre Afro Rock et musique traditionnelle, les artistes nous partagent leur passion musicale. +

Samedi 26 juin 2021

Gratuit !

Journée Madagascar

Festival Africa Fête

Dans le cadre de Here Comes Africa
Une proposition de Cola Production et Les Grandes Tables

Cette journée festive, où musique et restauration sont au programme, rassemble tous les acteurs issus de la diaspora malagasy ainsi que les amoureux de Madagascar. +

Samedi 26 juin 2021