Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui mercredi 28 fév.

Climat Libé Tour Marseille

Une proposition de Libération

Samedi 16 décembre 2023

De 9h45 à 23h

Entrée libre

Rendez-vous à la Friche pour la sixième et dernière étape de l’année 2023 du Climat Libé Tour. Une journée-événement, d’échanges et de débats, consacrée aux pollutions, enjeu majeur pour la santé et l’environnement.

Transports, santé, agriculture & alimentation, industrie, logement, tourisme… En 2023, Libé explore les enjeux de la transition écologique à travers une série de rendez-vous inédits. Objectif : informer et trouver des solutions au plus près des réalités. Forts de la présence de 15 000 personnes aux cinq premières étapes de Bordeaux, Paris, Lyon, Dunkerque et Nantes, la rédaction de Libération fait étape à Marseille.

Au rythme actuel, il y aura d’ici 2050 plus de plastiques que de poissons dans les océans, alerte l’Union européenne, qui s’est par ailleurs fixée à cette même date un objectif «zéro pollution». Quant à la quantité de pesticides utilisés sur la planète, elle a pratiquement doublé en vingt ans. Avec des conséquences dramatiques : la pollution de l’air, de l’eau et des sols est aujourd’hui responsable de neuf millions de morts chaque année dans le monde, d’après une étude publiée dans The Lancet Planetary Health. Allons-nous assez vite pour endiguer cette contamination à grande échelle ?
Quand pourrons-nous vraiment respirer un air plus pur, boire une eau plus saine et produire sur des sols plus propres ?

Dans cette lutte majeure, Marseille est en première ligne : c’est l’une des villes les plus polluées de France avec pour principales causes, les bateaux de croisières et les transports routiers. Sans compter, l’accumulation et la gestion des déchets qui font l’objet de vives critiques.
Comment éveiller les consciences sur les phénomènes de pollution ? Comment lutter contre ? Par quels moyens protéger nos écosystèmes et notre santé ? Peut-on réparer les dégâts ? Si oui, de quelle façon ?

Marseille se rêve d’ici la fin de la décennie en ville modèle de la transition écologique. Reste à combler un retard accumulé pendant de nombreuses années. La capitale des Bouches-du-Rhône a franchi un premier cap en intégrant le programme « 100 villes neutres en carbone d’ici 2030 » lancé par l’UE, permettant ainsi l’activation de « financements exceptionnels et d’ingénierie nécessaire pour la mise en œuvre des projets de transformation de la ville ». Actuellement, plus de la moitié des émissions de gaz à effet de serre sont causées par les transports routiers et le trafic maritime. Gage de bonne volonté, la mairie a annoncé une enveloppe à hauteur de dix millions d’euros visant à décarboner toute l’activité portuaire de Marseille.


Plus d’infos

PROGRAMME DE LA JOURNÉE

CONFÉRENCES ET DÉBATS | Grand Plateau

9h45 : INAUGURATION

Mot d’accueil par Stéphanie Aubert, directrice adjointe de la rédaction de Libération et Alban Corbier-Labasse, directeur de la Friche Belle de Mai.

10h > 10h30 : PROJECTION

Bakelite, nouveau court-métrage de sensibilisation contre la pollution plastique, entièrement tourné sous l’eau, de l’apnéiste Julie Gautier, également danseuse du célèbre clip Runnin’ de Beyoncé. Dialogue entre la réalisatrice, et Aurore Coulaud, journaliste Environnement à Libération.

10h30 > 12h : PLASTIQUE, COMMENT STOPPER L’HÉMORRAGIE ?

Les récentes négociations de Nairobi sur le futur traité international contre la prolifération des déchets plastiques n’ont pas enregistré d’avancées majeures. L’enjeu est pourtant de taille : le plastique est partout. Dans les mers et les océans, dans la neige et l’air au sommet des montagnes, dans nos maisons et notre corps. Les perspectives sont alarmantes : la consommation mondiale de plastique devrait presque tripler d’ici 2060, estime l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), passant ainsi de 460 millions de tonnes en 2019 à 1231 millions de tonnes en 2060. Comment réussir à endiguer ce phénomène, symbole de notre consumérisme à tout-va ?

Débat avec Olivier Poivre d’Arvor, ambassadeur pour l’océan et les pôles (en visio depuis l’Antarctique), Richard Sempéré, chercheur du CNRS à l’Institut méditerranéen d’océanologie, Christine Juste, adjointe au Maire de Marseille en charge de l’environnement, Alexandre Mounier de l’association 1 Déchet Par Jour. 

Témoignage vidéo de Cécile Gaspar, fondatrice et directrice des programmes de conservation de l’association polynésienne « Te Mana O Te Moana ». 
Rencontre animée par Aurore Coulaud, journaliste Environnement à Libération.

12h > 13h : SANTÉ ET ENVIRONNEMENT : COMMENT PROTÉGER LES PLUS VULNÉRABLES ?

De nombreux travaux font apparaître des liens entre risques environnementaux et certains groupes de populations. Les jeunes enfants, les femmes, les personnes âgées et les plus pauvres sont plus vulnérables aux effets de la pollution de l’air, de l’eau et des sols. Comment garantir à chaque habitant·e de la planète l’accès à un environnement propre, sain et durable ? Quelles solutions existent pour réduire les inégalités en matière de santé environnementale ?

Débat avec Camille Aumont Carnel, militante féministe, autrice, entrepreneuse, connue pour son compte Instagram « Je m’en bats le clito » [signature à la Librairie La Salle des Machines], Michèle Rubirola, première adjointe au maire de Marseille, Daniel Bley, anthropologue biologiste, directeur de recherches émérite au Centre National de la Recherche Scientifique, et membre de l’Unité Mixte de Recherches ESPACE (CNRS/ Université d’Aix-Marseille), Jean-Pierre Lapébie, vice-président de l’association Cap au Nord.

14h > 15h : HALTE-LÀ ! COMMENT SANCTIONNER LES DÉLITS À LA NATURE ET MIEUX PROTÉGER LES ESPACES ?

En 2021, les services de Police et de Gendarmerie nationales ont enregistré 31 400 délits ou contraventions à l’environnement, un nombre en augmentation de 7 % par rapport à 2016, relève le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer. Dans le détail : « Un tiers relève d’actes visant les animaux, 25 % d’actes liés à l’exploitation forestière ou minière illégale et 13 % d’infractions à la règlementation sur la chasse et la pêche ». À l’heure où la protection de la biodiversité demeure essentielle tant pour notre santé que dans la lutte contre le réchauffement climatique, comment s’assurer de préserver au mieux notre nature et les espèces qui l’habitent ? En a-t-on les moyens humains et financiers ? L’Outre-Mer qui abrite 80% de la biodiversité française bénéficie-t-elle d’une protection renforcée ?

Débat avec l‘Office Français de la Biodiversité (OFB)Marine Calmet, avocate de formation, juriste spécialisée sur les droits de la nature et présidente de l’association Wild Legal [signature à la Librairie La Salle des Machines]Claudette Labonté du peuple autochtone parykweneh, présidente de la fédération Palikur de Guyane (en visio).

15h30 > 16h30 : SILENCE… ET SAUVONS LA NUIT

À l’instar de l’exploitation forestière, des polluants, de l’agriculture intensive, du changement climatique ou de l’urbanisation, la lumière de nos lampadaires et de nos vitrines de magasins, le bruit de nos voitures et de nos villes, perturbent gravement nos écosystèmes mais aussi notre santé, tout en nous privant du spectacle de la Voie lactée et de la sensation d’apaisement que procure la seule écoute de la nature. Comment sortir notre vue des écrans, nos oreilles du brouhaha, du sentiment d’étouffement et des conduites addictives ? Comment redécouvrir nos sens, le goût de l’obscurité et du silence ? Quels bienfaits physiques et mentaux en découlent ?

Débat avec Cynthia Fleury, philosophe et psychanalyste, professeure au Conservatoire National des Arts et Métiers, titulaire de la Chaire Humanités et Santé, Samuel Challéat, Géographe, Anne Legile, directrice du Parc national des Cévennes, Jérôme Sueur, chercheur écoacoustique.

16h30 > 17h30 : BIENTÔT LA FIN DU PLAISIR ?

Manger bio et local, s’habiller en friperie, est désormais devenu un acte militant, politique, dans un monde contaminé massivement par les pesticides, et possédé par le consumérisme à outrance. D’après l’Agence de la Transition Écologique (Ademe), 100 milliards de vêtements sont vendus chaque année dans le monde, leur production ayant doublé entre 2000 et 2014. Quant à la quantité de pesticides utilisés dans le monde, elle a bondi de 80% depuis 1990. Comment mieux consommer ? Surtout, comment permettre au plus grand nombre d’accéder à des produits sains ? Le monde est-il encore doté de zones de pêche et de chasse dénuée de toutes formes de pollution ?

Débat avec Alexandre Mazzia, chef trois étoiles au Guide Michelin, Florent Pietravalle, chef une étoile Verte au Guide Michelin, Olivier Lepiller, sociologue spécialiste de l’alimentation et de la santé, Audrey Millet, historienne et autrice du Livre noir de la mode, Maroussia Rebecq, créatrice de Andrews Crew et François Briens, ingénieur-économiste, spécialiste décroissance. Témoignage de Monia Sbouai, styliste et designer chez Frip’Insertion.

17h30 > 18h30 : ON Y VA EN VOITURE ?

Le transport (voiture en tête) est l’activité qui contribue le plus aux émissions de gaz à effet de serre (GES) de la France, et plus d’un quart à l’échelle de l’Union Européenne. Cette dernière a donné un premier signal en adoptant le 28 mars dernier la fin de vente des voitures particulières et des véhicules utilitaires légers essence, diesel et hybrides neufs en 2035, n’autorisant de facto, à partir de cette date butoir, que la commercialisation de véhicules électriques. Pour que la mesure soit efficace, elle doit être corrélée au renforcement des aides aux véhicules électriques, au développement des bornes de recharge, et des efforts au profit du ferroviaire, des transports en commun, de la marche et du vélo. Notre façon bouger se métamorphose-t-elle assez vite ? Comment changer les mentalités et enrayer notre « culture de la voiture » ? Une mobilité durable et socialement acceptable est-elle possible ?

Débat avec Alma Dufour, députée LFI, Marc Mortureux, directeur général de la plateforme automobile PFA, Laurent Perron, du Shift Project Marseille, Théodore Tallent, chercheur doctorant Science politique.
Témoignage de Pierre Delareux, porte-parole du collectif marseillais MarsMob.

18h30 > 19h : PRÉSENTATION DU ROMAN GRAPHIQUE D’HUGO CLÉMENT

Le journaliste Hugo Clément présente son roman graphique Le Théorème du Vaquita (éd. Fayard) sur les multiples combats menés de par le monde autour de la protection du vivant.

19h > 20h30 : MÉDIAVIVANT | Restaurant Les Grandes Tables

Journalisme vivant et en direct. Haro sur les gabians ! Ce goéland est devenu un emblème local. Envahissant mais attachant, cet oiseau sauvage fait partie de la vie des Marseillais·es. Il est l’anti-héros d’une enquête sur scène, pour le « Climat Libé Tour ». Avec Stéphanie Harounyan, journaliste et correspondante de Libération à Marseille.

PARLEMENT GÉNÉRATION TRANSITION

C’est l’une des identités du Climat Libé Tour : le Parlement Génération Transition repart fort de ses apprentissages, pour cette sixième étape. Durant toute une journée, 80 jeunes entre 15 et 25 ans sont attendu·es pour dialoguer avec les journalistes de Libération, les membres d’Oxfam et des élus de la mairie de Marseille. Au programme, trois thèmes :
« Ecologie et inégalités : comment être toustes protégé·es ? »
« Transports : comment se déplacer sans polluer ? »
« Comment s’amuser sans abîmer la planète ? »
Objectif : proposer des initiatives aux élus locaux qui donneront lieu à un supplément de Libération en fin d’année. Le Parlement Génération Transition est organisé par Libération et Oxfam, avec la présence de La forêt des possibles.

ET AUSSI

Des ateliers gratuits tout au long de la journée
Une Friperie éphémère avec l’Atelier Regain
La projection du film documentaire Composer les mondes en présence de sa réalisatrice, Eliza Levy, le dimanche 17 décembre à 17h30 au Cinéma Le Gyptis.

LES FRESQUES
De 15h à 18h aux Grandes Tables, sur inscription, 3 fresques vous seront proposées :

La fresque des inégalités, un atelier d’intelligence collective pour un monde juste et soutenable, par Oxfam France : Parler des inégalités peut être complexe et clivant. La fresque permet d’aborder le sujet de manière ludique, collaborative, visuelle, créative, simple et rigoureuse. A partir de données factuelles issues de sources reconnues, l’atelier permet de décrypter les mécanismes qui créent et maintiennent les inégalités dans le monde, d’en débattre entre participants et de déclencher des changements de comportement.

Fresque de l’argent, par le Crédit Coopératif : Le Crédit Coopératif, est une banque coopérative engagée depuis 130 ans en faveur de la transition énergétique et écologique et de l’intérêt général. Au Crédit Coopératif, l’argent n’est pas une fin en soi. C’est un moyen d’être utile à une économie plus humaine grâce à des produits spécifiques de finance engagée. Sur son stand, les équipes vous présenteront la fresque du «sens de l’argent» qui raconte comment votre argent peut être utile à notre planète et comment le Crédit Coopératif lui donne du sens en l’investissant auprès d’associations œuvrant pour la préservation de notre planète. Laissez libre court à votre imagination et donnez vie à cette fresque !

Fresque de la Mobilité, par le Shift Project Marseille : Un atelier pédagogique et ludique, d’une durée de 2 heures, pour sensibiliser aux enjeux carbone et faire la part belle aux leviers que chaque citoyen·ne peut actionner pour décarboner sa propre mobilité. Pour les personnes novices comme pour les plus expertes, elle permet de mieux comprendre comment adopter individuellement une mobilité plus sobre.

Et aussi

Événement passé Atelier /stage

Climat Libé Tour – Les Ateliers

Une proposition de Friche la Belle de Mai

Dans le cadre du Climat Libé Tour, plusieurs ateliers pour les jeunes autour de la question de l’environnement et des déchets sont proposés. +

Samedi 16 décembre 2023

Entrée libre

Événement passé Atelier /stage Rencontre

Friperie éphémère

Dans le cadre du Climat Libé Tour

Une proposition de Atelier Regain et Frip'Insertion

L'Atelier Regain, marque d'upcycling textile par Frip'Insertion Mouvement Emmaüs organise une vente de fripes et de créations d'upcycling textile ainsi qu'un atelier couture ouvert à tous·tes. +

Les 16 & 17 décembre 2023

Entrée libre

Événement passé Musique Son

Climat Libé Tour – La soirée

Une proposition de Radio Grenouille & Euphonia et Libération

Une clôture en musique au restaurant les Grandes Tables. 21h-21h30 : Dilome (Live) Dilome est une jeune rappeuse du centre ville de Marseille.Gestuelle de boxeuse, punchlines à couper le souffle, son style de rap est incisif, ses lyrics sont percutants à l’image de sa ville. Après un été 2023 très actif (gagnante de Talents fâchés […] +

Samedi 16 décembre à 21h

Gratuit !