Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui samedi 10 déc.

Événement passé

Désir & cinéma, dedans-dehors

Une proposition de Lieux Fictifs et en coproduction avec la Friche la Belle de Mai et MP2018 Quel amour !

Dimanche 18 février à 16h30

plein tarif : 6 € tarif réduit : 5 € (étudiants, chômeurs, moins de 20 ans, RSA, retraités) tarif de groupe : 4 € tarif moins de 20 ans : 2,5€

Cinéma Le Gyptis

Regard(s) depuis la prison
Désirs/films. Fragments de conversations est à découvrir au cinéma Le Gyptis à l’issue de la projection du film Un beau soleil intérieur de Claire Denis à 16h30.
Il a été proposé à un groupe de dix personnes détenues à la prison des Baumettes un choix de 8 films, projetés afin d’échanger sur la question du désir. Qu’en est-il quand on est dedans ? Quand on est dehors ? Comment les films proposés ont pu nourrir ce questionnement ? Leurs paroles ont été enregistrées pour être diffusées en salle de cinéma et proposer ainsi avec le public un regard croisé.

En présence de Nicolas Feodoroff, programmateur et critique de cinéma, et Pierre Poncelet, coordinateur des ateliers cinématographiques menés aux Baumettes, qui ont accompagné ces échanges.

Dans le cadre de « Du désir, de la vie, de l’amour »

Samedi 17 et dimanche 18 février à la Friche et au cinéma Le Gyptis
Une proposition d’Alphabetville, Les Bancs Publics, Lieux Fictifs

(D’) après Michel Foucault.
Dans le sillage des événements de mai 68, le philosophe Michel Foucault se politise et s’engage. Plus que tout, ce sont les modes de vie et les formes de société qui l’intéressent : en interrogeant les rapports entre savoir et pouvoir, institutions et individus, répression et permissivité, mais aussi secret et vérité, il y est question des possibilités et impossibilités de vivre sa vie. Au cœur de cette question et de ses possibles, il y a celle du désir. Parmi elle, ou comme sa composante, il y a la sexualité – désir et plaisir partagés -, et la liberté de la vivre. De quelque forme et nature qu’elle soit. Dans cette période, de problématique intime et privée, la sexualité est devenue une affaire politique et publique : elle induit des formes de vie, de relations, de liberté, d’ouverture, et réorganise les rapports sociaux.

Et aussi

Sororités littéraires et afrodescendantes

Une proposition de Collectif Rosas

Dans le cadre du mois des personnes d’ascendance africaine, la librairie de la Salle des machines accueille deux rencontres avec le Collectif les Rosas et Eva Doumbia. +

Samedi 10 décembre 2022

Gratuit !