Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui mardi 27 fév.

Agnieszka Ewa Braun – Ablution
Événement passé

Les 29es Instants Vidéo

Une proposition de Instants Vidéo

Du 10 novembre au 4 décembre 2016

Du 10 au 4 décembre du mardi au dimanche de 14h à 19h
Exposition d'installations vidéo et numériques à la Tour-Panorama (3e étage) et à la galerie de la Salle des Machines
Visites commentées
samedi 3 décembre à 16h30
dimanche 4 décembre à 15h

Gratuit

Café de La Salle des machines

Les arts vidéo et numériques se développent en ce moment dans un contexte international, social et politique, des plus inquiétants. Les étrangers sont craints. Les libertés reculent. Les passions humaines effraient. Les rêves d’émancipation sont sécurisés. La bêtise gestionnaire gouverne.
La poésie électronique invente de nouveaux langages pour penser le monde autrement et participer à sa transformation. Il y a Etat d’Urgence Poétique.
Les 29es Instants Vidéo se veulent débridés, imaginatifs, sans tabou, cosmopolites, sensibles, graves et joyeux…
Plus de 350 œuvres issues de plus de 50 pays vous sont proposées.

Les expositions

Faut-il renoncer à la liberté pour être heureux ? (galerie de la salle des Machines)
Le titre de cette exposition a été emprunté à Roland Gori. Il se justifie ainsi : La promesse de bonheur faite aux peuples et aux individus ne constitue-t-elle pas à l’instar des religions et des idéologies un opium qui les prive de leur liberté ? Dans une société obsédée par la norme, le bonheur a aujourd’hui pris le masque de la sécurité. Les œuvres présentées ici sont une sorte de mise en garde sur les dangers de la pensée utilitaire, et de la confiance aveugle accordée à ce qui semble aller de soi, par habitude, par lassitude, et qui constitue en somme une forme dangereuse de servitude volontaire.
2 installations vidéo : enzo k (France), Amine Oulmakki (Maroc).

Pour ressentir le courant, il faut aller contre… (3e étage Tour-Panorama)
À force de nous laisser porter par le courant, bercer par le flot nonchalant des certitudes et des habitudes, nous finissons par abandonner l’usage de nos sens. Sans les sens, nous pensons peu et peu nous importe car nous n’en connaissons plus l’usage. Les arts sont là pour bousculer tout ça.
16 installations vidéo : Nathalie Bujold (Canada), Mohamed Thara (Maroc), Joao Leitao (Portugal), Imogen Potter (GB), Philippe-Aubert Gauthier & Tanya St-Pierre (Canada), Nicéne Kossentini (Tunisie), Bob Kohn (France), Esmeralda Da Costa (Portugal / France), Matt Lee (GB / Inde), Jérôme Grivel (France), Colette Youinou (France), André Goldberg (Belgique), Naoyuki Tanaka (Japon / France), Collectif « Les pisseuses » (France), Hifsa Farooq (Pakistan), Victoria Maréchal (Suisse / Argentine).

Tous les détails de la programmation ici