Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui samedi 3 déc.

Événement passé

Wicked Problem

Une proposition de Triangle - Astérides

Du 5 mars au 24 avril 2016

du mardi au dimanche de 13h à 19h
vernissage le 4 mars à 18h30

Gratuit

Café de La Salle des machines

L’expression anglaise « Wicked problem » désigne une situation sociale ou culturelle résiliante à tous types de solutions. Un type de question si vaste à traiter qu’elle en devient impossible à appréhender. Sans formulation définitive, incomplète, unique, interconnectée, elle est elle-même le symptôme d’autre chose. Le sens du problème diffère selon les perspectives, tandis que son cadre et sa mesure demeurent indéterminés. À chaque tentative de résolution, son contexte et ses contours se transforment. Réchauffement de la planète, instabilité politique, inégalités, transitions au-delà d’une économie carbone, consommation et marketing des objets qui nous entourent…autant de sujets qui créent un sentiment d’anxiété. Ce ressenti, si spécifique à notre époque, se reflète dans les protocoles de création en œuvre dans le travail des jeunes artistes présents dans cette exposition. Il y est question de perspectives contemporaines, d’analyse, de vision. Il s’agit de l’appréhension de notre espace commun, de notre relation troublée à la nature et de l’entremêlement des choses.

Chez Dan Walwin, l’expérience de l’espace peut apparaitre baroque ou hyper-réel et opère en amont de tout langage et de toute définition. Quant au langage, s’il est pris en charge sous forme de narration, comme chez Virgile Fraisse, c’est pour mieux questionner l’évolution de nos modes de communication et de la géopolitique de leur matérialité. Parfois, même, laisser le sujet s’échapper dans le burlesque. Nous nous situons peut-être vers ce que la psychanalyse nomme résistance, ou tout du moins en présence du pouvoir de nos émotions contradictoires. Nos corps, nos comportements, nos réponses individuelles, notre besoin de loisirs et de détente apparaissent, comme l’évoque le travail de Lauren Hall, profondément incrustés dans des pratiques sociales et dans la construction de nos identité respectives.

 

Virgile Fraisse (né en 1990, France) vit et travaille à Paris.
En écho à la démarche de l’anthropologue, son travail investit, par le film et l’installation, les protocoles de communication. Par l’image du déploiement d’un câble de fibre optique sous-marin son film SEA-ME-WE, présenté dans l’exposition, examine les influences culturelles des relations transcontinentales. Il présente à ses côtés de nouvelles œuvres issues de ses recherches autour du projet de diplomatie américain 21st Century Statecraft. 
Virgile Fraisse est diplômé des Beaux-Arts de Paris avec félicitations du jury (2014). Il a récemment participé à plusieurs expositions collectives, notamment au « Discovery Award » du LOOP Festival (Barcelone, Madrid, Johannesburg, Istanbul, Majorque, 2015), « Les Voyageurs au Palais des Beaux-Arts » (Paris, 2015) – pour laquelle il est lauréat du Prix Vidéo, ainsi qu’à « Snake Road », Bolsky Gallery (Los Angeles, 2013). Il présentera son prochain projet dans le cadre du Salon de Montrouge 2016. 

Lauren Hall (née en 1983, Canada) vit et travaille à Glasgow.
Le travail de Lauren Hall repose sur des coïncidences et des anomalies produites dans l’agencement des objets qu’elle expose. Pour l’exposition, elle présente de nouvelles pièces composées d’objets détournés et de texte, impliquant notamment des dispositifs d’analyses psychologiques, des rituels de relaxation, et un regard en mouvement. Dans son travail, le motif et l’objet sont souvent confondus.
Lauren Hall a reçu son Master à Glasgow School of Art en 2014. Ses récentes expositions incluent « That’s Genetic » (16 Nicholson St., Glasgow, 2015) ; « Life Like »,Transmission (Glasgow, 2015) ; « Comfortably, Warm, Friends », dans le cadre de Glasgow International (2014) ; « Archive Fever! », Canadian Clay & Glass Gallery (Waterloo, 2014) ; « Superpositions » New Wight Biennial », UCLA, (Los Angeles, 2012). Elle exposera prochainement en 2016 à Voidoid Archive à Glasgow, et ESP à Toronto.

Dan Walwin (né en 1986, Grande-Bretagne) fait des allers-retours entre vidéo et objets, ainsi que toutes leurs combinaisons possibles, cherchant à provoquer des sensations diverses chez le regardeur. Les travaux présentés ici se construisent par l’attention de l’audience aux détails et indices présents dans des formes à la fois trouvées et produites, et par l’interpolation des images et du son.
Dan Walwin (1986, Frome, UK) a étudié au Goldsmiths College à Londres de 2004 à 2007, et a été artiste résident au Rijksakademie van beeldende kunsten à Amsterdam de 2012 à 2013. Son travail sera présenté en 2016 dans l’exposition Inflected Objects #2: Circulation – mise en séance, De Hallen, Haarlem and Dorothea van Stetten Art Award, Kunstmuseum Bonn.
Dan Walwin a bénéficié d’expositions personnelles à Cell Project Space à Londres et au P/////AKT à Amsterdam en 2015. Ses expositions de groupes comprennent « VISIO Next Generation Moving Images » au CCC Strozzina, (Florence, 2015) ; « Marl Media Art Awards » au Skulpturenmuseum Glaskasten (Marl, 2014); « Out There – Video Art, New media & Photography on Landscapes in Public Space », (Maastricht, 2014); « Interzones », Wexner Center for the Arts, (Columbus, Ohio, 2013); « UTOPIA » au Stedelijk at Trouw: Contemporary Art Club (Amsterdam, 2013); et « End Times » à la South London Gallery (Londres, 2012.)

Virgile Fraisse, Lauren Hall et Dan Walwin sont actuellement en résidence à Triangle France.

 

 La Friche la Belle de Mai est membre de Marseille Expos, réseau des galeries et lieux d’art contemporain

Autres expositions

Accessibles avec le même billet

Événement passé Exposition

Valfret Aspératus

Une proposition de Le Dernier Cri

Exposition de l'artiste suite à la résidence d'impression estampes et d'un livre au Dernier Cri. Valfret dessine pour le journal Fakir et participe régulièrement à diverses micro-publications de bande dessinée. +

Du 16 mars au 13 mai 2016

Gratuit !

Événement passé Exposition

Ostkreuz

Une proposition de Goethe-Institut

Ostkreuz, c'est un peu l'équivalent allemand de l'agence Magnum en France. L'exposition présente le meilleur des 25 ans de l'agence, à travers 250 tirages, qui laissent deviner une large palette artistique et thématique : urbanisation, architecture, frontières, immigration et intégration, RDA et réunification, changements sociaux, vie commune, culture des jeunes. +

du 6 février au 10 avril 2016

Événement passé Exposition

Un autre journal

Une proposition de Une proposition du Théâtre de la Cité dans le cadre de la Biennale des Écritures du Réel

« La photo prenait de plus en plus mon temps éveillé et je gobais plus trop de cachets mais des pellicules qui sans le savoir remplaçaient mon traitement médical. Je dormais moins pour arracher au temps des images qui m'interpellaient. » Wilfreed Obame +

du 10 au 26 mars 2016

Gratuit !