Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui lundi 25 jan.

« Saut d’obstacle, cheval noir » de Eadweard Muybridge
Événement passé
Reporté

Corpo e mente

Isotta Trastevere & Hélène Pereira

Une proposition de Gmem

Mardi 15 décembre

À 19h

Tarif unique : 5 €

Le Module

INFOS COVID :
• Rendez-vous à LA PLACETTE (sur le parcours rouge – niveau 2) où ont été mis en place des points d’accueil-billetterie uniques pour tous les spectacles.
• Attention, pas de bar les soirs de spectacle (ni de restauration, même à emporter) en raison des consignes sanitaires en vigueur jusqu’au 11 octobre

Plus d’infos ici sur nos mesures d’accueil

Musique essentielle. Corpo e mente se compose au présent et progresse par imaginations sonores.

Corps et esprit, stéréotypes de concret et abstrait, sont ici réunis pour devenir présence et mouvement.

L’intention est de plonger l’auditeur et l’auditrice au cœur d’une expérience musicale profonde. Le souffle guide les gestes et dessine l’univers sonore. Le piano et l’électronique échangent et se mélangent. Parfois ils sont une seule voix, parfois ils créent une polyphonie. C’est une recherche d’équilibre entre le corps et la pensée et de son immédiate musicalité.

Corpo e mente est un travail de composition basé sur l’écoute, la première étape d’une étude sur la temporalité qui caractérise le nouveau paradigme musical contemporain, dont beaucoup d’aspects restent encore à explorer.

Isotta Trastevere

Compositrice. Diplômée en composition électroacoustique auprès du conservatoire Pierre Barbizet de Marseille (Prix SACEM). Elle s’intéresse aux musiques composées avec une certaine économie de matériaux comme la musique minimaliste et privilégiant le silence. Actuellement, elle est en résidence au gmem-CNCM-marseille pour la création de Corpo e mente. Ses pièces acousmatiques sont jouées en France (Festival Futura) et à l’étranger (MusLab). Avec un collectif d’artistes elle fonde Radio Nunc, radio web indépendante de création sonore (www.radionunc.org).

Hélène Pereira

Hélène Pereira se forme auprès de Christine Hartley (élève de Claudio Arrau) privilégiant le travail sur la construction des sons par les gestes, à travers une conscience corporelle globale. Elle se perfectionne ensuite avec Bernard Ringeissen au Conservatoire de Rueil-Malmaison (Prix d’excellence en piano et nombreux premiers prix de musique de chambre). Passionnée par le mélange des arts et leur interaction, elle collabore sur de nombreux projets avec danseurs, photographes, peintres, marionnettistes, écrivains, plasticiens…  et affine son engouement pour l’improvisation auprès de François Rossé. Son engagement dans la musique de création la conduit à travailler en étroite collaboration avec de nombreux compositeurs. Pianiste de l’Ensemble Yin, dédié à la musique de création, elle multiplie les projets musicaux, notamment avec le violoniste Jean-Christophe Selmi ou encore la pianiste Alise Diaz (avec qui elle forme le Duo Cantilène). Attachée à la transmission de son art, elle enseigne également le piano au Conservatoire de Martigues.