Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui mercredi 17 juil.

Événement passé

Critique de la violence

Une proposition de Alphabetville et en partenariat avec le Mucem et la Friche la Belle de Mai

Vendredi 30 mars à 19h

Gratuit

Lecture de fragments de Critique de la violence et autres textes de Walter Benjamin par Liliane Giraudon, Suzanne Joubert, Aglaia Mucha, Colette Tron, Marie Vayssière.
Dans sa Critique de la violence (1921), publiée entre les deux guerres mondiales, et dont la seconde lui sera fatale (en 1940, sur sa route d’exil, il quitte Marseille pour PortBou où, bloqué à la frontière et poursuivi par les nazis, il se suicide), le philosophe Walter Benjamin interrogeait les états, formes, moyens et fins de la violence à l’endroit des « rapports moraux ».
Suite à une première lecture à Montevideo en avril 2016, seront proposés de nouveaux fragments, accompagnés d’autres textes de Walter Benjamin, où lien entre vie et œuvre tenteront de (re)tracer l’histoire, le destin, le caractère, d’une vie elle-même violente

Suivi d’une lecture et d’un échange avec Jean-Christophe Bailly, écrivain et philosophe.
Né à Paris en 1949, Jean-Christophe Bailly se consacre très tôt à l’écriture. Depuis 1967, il a publié de nombreux livres dans presque tous les genres à l’exception, toutefois, du roman. Son œuvre s’attache particulièrement à l’urbanité, à l’architecture, au paysage, au déplacement… L’œuvre de Walter Benjamin est sa référence majeure.

Dans le cadre de Nouvelles critiques de la violence

A partir du 22 mars et jusqu’au 13 avril, Alphabetville développe une programmation qui a pour titre Nouvelles critiques de la violence, en partenariat avec le Mucem, la Friche la Belle de Mai et le Gyptis.

Dans sa « Critique de la violence (1921) Benjamin entrevoyait deux formes principales et fondamentales de la violence : la violence comme manifestation, pulsionnelle, sauvage, colérique ; la violence comme intention, organisée, autorisée, légitimée. Et même légiférée.
Le programme de cet événement consiste, après Walter Benjamin, à élaborer des critiques de la violence de notre temps et pour la société qui vient. Pour de nouvelles critiques de la violence.

Et aussi

Art-o-rama

Salon international d’art contemporain

Une proposition de Fræme

Salon international d’art contemporain qui réunit chaque année une quarantaine de galeries et une quinzaine d’éditeurs. +

Du vendredi 30 août au dimanche 1er septembre 2024