Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui samedi 3 déc.

Faits divers : Rencontre critique #3

Une proposition de et Alphabetville

Jeudi 1er décembre à 18h30

jeudi 1er décembre à 18h30

Gratuit

Café de La Salle des machines

Deux à trois jeudis par mois, autour d’un verre et d’une assiette au comptoir, la Salle des Machines est le lieu du dialogue, de l’imagination et de l’échange, à propos d’art, de littérature, de questions de société, de cuisine aussi…

Avec Nathalie Quintane
Discutants : Abraham Poincheval, artiste, Noël Ravaud, artiste, Colette Tron, auteur et critique

« Comme je l’ai déjà dit il y a quelques années, je suis née en 1964, ce qui me donne 52 ans. J’ai écrit un certain nombre de livres, pour l’essentiel édités par P.O.L. Le dernier est Que faire des classes moyennes ? Il fait suite au Suicide des classes moyennes, paru il y a 2 ans dans Les années 10 (La Fabrique éd.). J’ai fait pas mal de lectures publiques, voire performances, et je travaille avec des artistes (Stéphane Bérard, Stephen Loye…), car si on se représente 2 patates, la patate A de l’art contemporain et la patate B de la poésie française, ce que je fais se tient à peu près à leur intersection.  » – Nathalie Quintane

« Et si les classes moyennes étaient le seul véritable ennemi de la démocratie ?… »
Des livres en forme de question et des questions sous forme de critique, et pas seulement littéraire. Que peut la littérature ? en serait peut-être l’une d’elle. Ou encore : en quoi la poésie est-elle politique ? Ou : de quoi la poésie est-elle le nom ?
Et encore : que faire, comment (se) manifester ?
Cette nouvelle rencontre critique sera en présence, et absence, des vivants et des fantômes qui peuplent la vie et l’œuvre de Nathalie Quintane. Pour tenter de répondre à ces questions. Et que la lutte continue.

Les rencontres critiques
Pour un examen critique des pratiques artistiques et de la situation contemporaine des arts
La critique est immanente à l’art, et en ce sens les pratiques artistiques s’inscrivent dans un espace de discussion. Une expérience plus ancienne avait consisté, avec le « Garage hermétique », à organiser des moments de rencontre permettant à des artistes de présenter leur travail et de l’ouvrir publiquement à des questions. L’année 2016 est l’occasion de renouer avec cette expérience, et en même temps de la renouveler, en l’étendant à des  invités (scientifiques, philosophes, artistes, écrivains, critiques) dont les recherches sont de nature à enrichir la réflexion et la discussion au-delà des frontières à l’intérieur desquelles tend parfois à s’enfermer le « monde de l’art ». Dans cette perspective, Astérides constitue un « club de critiques » chargé d’animer la discussion à l’occasion de chacune de ces rencontres.
Pour cette rencontre, s’y associe Alphabetville, dont les activités de rencontres et débats s’inscrivent dans l’élaboration et l’articulation des liens entre pratiques et théories de l’art et de la culture, en confrontant artistes, chercheurs, opérateurs culturels et public dans la perspective de constituer un espace public critique.

 

Et aussi

Sororités littéraires et afrodescendantes

Une proposition de Collectif Rosas

Dans le cadre du mois des personnes d’ascendance africaine, la librairie de la Salle des machines accueille deux rencontres avec le Collectif les Rosas et Eva Doumbia. +

Samedi 10 décembre 2022

Gratuit !