Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui samedi 3 déc.

Conférence de l’auteur Andreï Kourkov

Une proposition de La Marelle, Alphabetville et la Librairie La Salle des Machines

Jeudi 1er septembre 2022

18h30

Entrée libre

Salla Seita

Le célèbre écrivain ukrainien Andreï Kourkov est actuellement en résidence d’auteur avec la Marelle. Il y documente l’agression russe en Ukraine en vue d’une édition. À l’issue de sa résidence et de ses travaux, l’écrivain donnera une conférence jeudi 1er septembre à 18h30 à la Friche la Belle de Mai.

Note d’intention de l’auteur pour sa résidence : « Pendant la résidence, je prévois de travailler à un livre documentaire sur l’agression russe en Ukraine, sur son contexte, sur ses conséquences pour l’Ukraine et pour la Russie. Le livre sera basé sur mes articles et essais écrits depuis décembre 2021, ainsi que sur mes entrées de journal et ces textes que j’écrirai à Marseille. Ce livre ne portera pas sur la tactique et la stratégie militaires, mais sur la dimension humaine de la guerre, sur l’humanisme et la barbarie, sur la douleur et l’espoir, sur ma famille, sur nos proches et amis, et sur des personnes que je ne rencontrerais pas en temps de paix. »

Né en Russie en 1961 dans une famille communiste, Andreï Kourkov vit depuis son plus jeune âge à Kiev. À 10 ans, il commence une collection de cactus et, en apprenant leurs noms latins, se passionne pour les langues étrangères (il en parle aujourd’hui plus de neuf). Durant son service militaire, il est enrôlé comme gardien de prison à Odessa. C’est là, au cours de longues heures de garde, qu’il écrit ses premiers récits, des contes pour enfants. Son premier roman paraît en 1991 à Kiev, deux semaines avant la chute de l’Union Soviétique. Pour publier cet ouvrage, il emprunte de l’argent, achète lui-même le papier, contrôle l’impression et assure la diffusion des 75000 exemplaires… Deux ans plus tard, il réussit à publier deux romans dans l’Ukraine nouvellement indépendante. La même année, en 1993, Le Monde de Bickford est sélectionné pour le Booker Prize du meilleur roman russe. Il publie ensuite plusieurs ouvrages dans lesquels il continue sa description du monde postsoviétique, de ses mafias, de ses aberrations grotesques. C’est son roman Le Pingouin, paru en France en 2000 chez Liana Levi et traduit dans plus de trente langues, qui le fait connaître dans le monde entier. Engagé dans la « révolution orange », en 2004 en Ukraine, son livre Le Dernier Amour du président, lui vaut les foudres de Poutine.

Les romans d’Andreï Kourkov se caractérisent par un regard acéré et ironique sur la vie dans les sociétés post-soviétiques. On y trouve quantité de situations absconses de la vie quotidienne russe ou ukrainienne qui, déformées à l’extrême, deviennent surréalistes. La tendresse, l’humanisme et l’humour qui sont sa signature sont d’autant plus précieux en ces temps de guerre.

Et aussi

Sororités littéraires et afrodescendantes

Une proposition de Collectif Rosas

Dans le cadre du mois des personnes d’ascendance africaine, la librairie de la Salle des machines accueille deux rencontres avec le Collectif les Rosas et Eva Doumbia. +

Samedi 10 décembre 2022

Gratuit !