Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui dimanche 19 mai.

Ils·elles font la Friche

Juliette Grimont

13 octobre 2021

« Les yeux grands ouverts » pourrait être la devise de Juliette Grimont, car sa curiosité, qu’elle met aujourd’hui au service de la programmation du Gyptis, est insatiable.

Depuis toujours, elle a eu envie de « tout faire ». Enfant, elle se voyait vulcanologue, ethnologue, exploratrice façon Indiana Jones – peut-être pour satisfaire déjà son goût de l’aventure et du cinéma ? Et elle a, malgré son jeune âge, déjà fait beaucoup. Du Metz de son enfance et de ses jeunes années littéraires, où elle découvre le cinéma, au Caméo et grâce à une bande d’ami·e·s cinéphiles qui tous ou presque finiront par travailler dans ce milieu. Un crochet par Brest, puis par le Théâtre du Peuple de Bussang, où elle éprouve son appétit pour le spectacle et son indéfectible goût pour le public. C’est là que se forge son envie de créer un espace culturel commun, de briser les frontières entre culture légitime et illégitime.

Puis c’est Paris, où, étudiante en cinéma, elle fait la rencontre déterminante de Stéphane Goudet, directeur du cinéma Méliès à Montreuil : son professeur, son « maître », qui enseigne et met en jeu au quotidien l’art de programmer, de faire aimer le cinéma, de savoir improviser et de rester curieux·se. 

Un détour par la voie royale de la Fémis, section programmation-exploitation, lui ouvre les portes des salles de cinéma, le carnet d’adresse de l’école est épais, les contacts privilégiés sont nombreux, la route est ouverte.

C’est la manière dont Thomas Ordonneau, distributeur et producteur (Shellac) à Marseille, la manière atypique et toute personnelle, fantasque et unique d’aborder le cinéma, qui crée une connivence professionnelle et un intérêt pour Marseille et sa culture cinématographique complexe… connivence qui s’incarnera quelques mois plus tard quand Shellac devient programmateur du Gyptis et que Thomas Ordonneau l’appelle à ses côtés.

Aujourd’hui Juliette voit au moins 10 films par semaine, travaille « un gros plein temps », entre les rendez-vous avec les partenaires du cinéma avec qui elle organise tous les événement qui y ont lieu, l’animation des rencontres, les liens avec le quartier, les discussions avec les distributeurs, l’analyse commerciale des chiffres et de la concurrence…

Juliette n’a qu’une ambition, faire vivre un cinéma dans toutes ses dimensions, créer un lien humain au-delà des cultures cinéphiliques. Le rêve de cet espace culturel commun, accueillant et bienveillant, Juliette l’a sans aucun doute trouvé et construit avec l’équipe soudée du Gyptis.

À lire dans le même dossier

Le Gyptis

Et la fête continue !

Salle comble pour le réalisateur préféré des marseillais·es ! Samedi 11 novembre, le Gyptis a accueilli Robert Guédiguian pour l’avant-première de son dernier film.

Lire la suite

Voir avec les oreilles

Qu’est ce que l’audiodescription ? Comment ça marche au cinéma ?
Dorothée et Pilar de l’association La Luciole vous racontent.

Lire la suite

La Faune de Marseille

Sardine, rat, gabian… découvrez La Faune de Marseille, le premier court-métrage réalisé par les enfants de l’atelier KINOMINO mené par l’artiste plasticienne Camille Goujon au cinéma Le Gyptis.

Lire la suite

À l'occasion du Festival Le Bon Air, les horaires de nos 3 expositions sont légèrement modifiées :
Vendredi – 14h - 16h
Samedi – 13h - 16h
Dimanche – 13h - 15h30

L'exposition d'Aline Bouvy au Panorama restera ouverte pour les festivalier·es jusqu'à 21h