Bienvenue à la Friche
Aujourd'hui samedi 25 juin.

©Malik Nejmi
Événement passé

Rencontre avec Sophie Bava & Malik Nejmi

Une proposition de Rencontres à l'échelle - B/P

Mardi 8 février à 17h30

Gratuit

Librairie La Salle des machines

Rencontre avec le photographe Malik Nejmi et la socio-anthropologue Sophie Bava autour de l’exposition Mon ami n’est pas d’ici visible à la Friche jusqu’au 13 février.

Le travail photographique de Malik Nejmi, initié entre mars 2017 et mai 2018 a été réalisé grâce à plusieurs terrains partagés avec les chercheurs Sophie Bava et Bernard Coyault autour de l’organisation des églises (informelles) de maison au Maroc et de la naissance d’une ‘théologie de la migration’. Ce projet hybride s’inscrit dans la continuité d’une collaboration initiée en 2016 au cours d’une résidence de recherche à la Fondation Camargo portant sur les objets de la mobilité et d’un atelier artistes/chercheurs/conservateurs organisé par Movida au Maroc en 2015.

La publication de l’ouvrage Dieu va ouvrir la mer, Christianismes africains au Maroc aux éditions Kulte est prévue pour février 2022.

La rencontre sera modérée par Julie Chenot, directrice de la Fondation Camargo.

Sophie Bava

Socio-anthropologue à l’IRD, AMU-LPED, elle coordonne le Laboratoire international Movida. Ses recherches portent sur les migrations africaines et les constructions religieuses musulmanes et chrétiennes entre l’Afrique méditerranéenne et subsaharienne. Elle propose une anthropologie religieuse du mouvement qui s’attache tout autant aux parcours des croyants, aux histoires des institutions religieuses, qu’aux figures et objets de la mobilité religieuse (pèlerinages, études, migration, réseaux religieux, moyens de communications, circulation des articles religieux…) mais qui requestionne également la place du religieux dans les sociétés traversées par les migrants.

Malik Nejmi

Photographe franco-marocain, basé à Orléans. Après un premier reportage photographique au Bénin en 1999, Malik Nejmi découvre et forge ce qui deviendra, au sein d’une extrême variété de formes et de techniques, l’axe de son travail. Celui-ci se compose en deux parties : l’une engagée, prendra souvent la forme de petits récits photographiques où l’investigation documentaire et les questions anthropologiques (en Afrique principalement) lui permettent d’élargir le creuset artistique et la reconquête d’un territoire lié à l’enfance et au rituel. Il accompagne souvent des communautés, des familles, son travail étant attaché à cette notion d’appartenance au groupe.

Et aussi

Événement passé Exposition

Mon ami n’est pas d’ici

Commissariat : Bruno Boudjelal

Dans le cadre de Les Rencontres à l'échelle

Huit jeunes photographes de la rive Sud de la Méditerranée interrogent le vécu et la présence, permanente ou temporaire, des personnes originaires d’Afrique Subsaharienne. À travers leurs regards, une plongée dans la vie de l’Autre, entre visibilité et invisibilité, et une réflexion sur des sociétés au croisement de cultures multiples et métissées. +

Du 13 novembre 2021 au 13 février 2022
Les après-midi du mercredi au dimanche