Le Grand Dépotoir - Julien Blaine

Friche la Belle de Mai
41 rue jobin Marseille 13003
© Caroline Dutrey
© Caroline Dutrey
© Caroline Dutrey
© Caroline Dutrey
© DR

Le Grand Dépotoir - Julien Blaine



Lieu : La Tour-Panorama, 3e étage

Bon débarras / Fin d'un artiste. Après toute une carrière passée à contre-courant du marché de l'art, Julien Blaine, poète, performeur, plasticien, initiateur de formes, de revues, de festivals, de centres d'art, pilier de la scène poétique de ces cinquante dernières années, a décidé de liquider sa vie d'artiste. De son vrai nom Christian Poitevin, l' "anartiste" marseillais expose tous ses travaux revenus des musées et des galeries : sculptures, peintures, collages, dessins, affiches, photos... À l'encontre du format traditionnel des expositions rétrospectives, le public est invité à choisir 1 œuvre qu'il désire emporter gratuitement.

" Évidemment ce serait plus pertinent, plus exemplaire, si j'étais Christofer Wool, Peter Doig, Damien Hirst, Richard Prince, Anselm Kiefer, Adrian Ghenie, Marc Grotjhan, Rudolf Stingel, Zeng Fanzhi, Yoshitomo Nara, Jeff Koons, Ai Weiwei…

Si j'étais un artiste issu de l'impérialisme américain made in United State of America ou asiatique made in République Populaire de Chine !

Je ne suis que Blaine, Julien Blaine, et je ne suis pas dans le marché de l'art, à part quelques rares collections italiennes, suisses, floridiennes et françaises que je puis compter sur les doigts de mes 2 pieds.

Le but de cette exposition "Le Grand Dépotoir" est donc le suivant : Montrer tout ce qui me reste dans mes ateliers. Absolument tout ! Les choses seront déposées dans les pièces et sur les cimaises de l'expo de-ci, de-là à l'emporte-pièce (le mot composé est doublement juste).
L'exposition durera deux mois, durant lesquels le public pourra venir choisir l'œuvre qu'il désire emporter gratuitement. Et à la fin, ce qui reste de l'expo composera un beau feu de joie à moins que tel musée les récupère dans ses réserves...!
Et je ne produirai plus que du texte dans des livres ou des revues.
Plus aucune toile, dessin, sculpture, installation, plus rien pour les collectionneurs, les galeries et les musées. Et pas loin de passer au stade octogénaire, je cesserai aussi de me produire en chair et en os et en public. "

Julien Blaine

Bon à savoir

Pendant toute la durée de l'exposition, le public est invité à choisir et à repartir avec 1 œuvre de son choix. Le réassort se fait au fil de l'exposition.

Horaires

Exposition ouverte du mercredi au vendredi de 14h à 19h 
et le week-end de 13h à 19h

Attention, fermé les lundis et mardis

Tarif

Gratuité jusqu'à fin août !

Vous aimerez peut-être

Ouverture gratuite le vendredi 28 août de 15h à 22h

Street trash

exposition - Arts visuels

Le genre horrifique dans la sculpture et l'art contemporain. L'exposition réunit des œuvres et des artistes qui partagent cette fascination jouissive pour ce qui fait peur, répugne ou traumatise mais qui, pourtant, sublime les matières pauvres et délaissées. Leur univers commun ? L'esthétique de la culture gore, grotesque et post apocalyptique, à l'image du film éponyme : Street Trash, de Jim Muro (1987).

Lieu : La Tour-Panorama, 4e étage Du 17 juin au 25 octobre 2020 Gratuit Une proposition de Tank Art Space

Ouverture gratuite le vendredi 28 août de 15h à 22h

SIGNAL - ESPACE(S) RECIPROQUE(S)

exposition - Arts visuels

Signal, exposition collective, présente les œuvres et processus artistiques de 16 artistes belges et internationaux basé·e·s à Bruxelles. Un observatoire des manifestations du vivant et de ses codes où le signal révèle le fonctionnement de notre société.

Lieu : La Tour-Panorama, au Panorama Du 17 juin au 25 octobre 2020 Gratuit Une proposition du Centre Wallonie-Bruxelles/Paris

Gratuit

Südwall - Margret Hoppe

exposition - Arts visuels

La photographe Margret Hoppe revient à la Friche avec son nouveau travail "Südwall". Une exposition photographique qui documente des lieux de Marseille, témoins de la Seconde Guerre Mondiale. Mais la série de photos se trouve complétée par une autre recherche, portant sur les traces de l'histoire des exilés à Marseille.

Lieu : La Salle des Machines Du 29 juin au 16 août 2020 Gratuit Une proposition du Goethe-Institut et le Garage Photographie

Week-end grand format

exposition - Musique et son - Cinéma - performance - Rencontre - cuisine

Du 28 au 30 août 2020 Une proposition de : ART-O-RAMA / Group , Triangle France - Astérides , FRAEME , Les grandes Tables , Centre Wallonie Bruxelles/Paris, Tank art space, l'ESADMM, Manifesta 13 - les Parallèles du sud

En contrepoint de L'Autre Été et à l'occasion du lancement de la Biennale Manifesta 13, la Friche la Belle de Mai devient, le temps d'un week-end, le carrefour de quelques-uns des événements les plus marquants de l'été marseillais. 3 jours de programmation gratuite et ouverte à tou·te·s.

Vendredi dès 15h, les espaces de la Friche s'ouvrent un à un. Déambulez, rencontrez, découvrez la vitalité de la scène artistique, jeune ou confirmée. L'inauguration de 2 nouvelles expositions dans la Tour s'accompagne en effet de sorties de résidence, d'ouvertures d'ateliers d'artistes, de performances... tout un programme tissé avec de nombreux acteurs de l'art contemporain d'ici et d'ailleurs.

Vendredi et samedi, on terminera sur le toit autour d'un bon 'Kouss-Kouss', et viendra clôturer ce grand week-end dimanche (sur le toit également) avec la projection du documentaire Péril sur la Ville réalisé par le journaliste marseillais Philippe Pujol.

La Friche à vivre

Déjeuner à la Friche ou prendre un café en terrasse ? Faire une partie de basket ou regarder vos enfants glisser sur un toboggan ? Acheter un livre ou une planche de skate ? Utiliser des outils et ressources numériques ? À toute heure du jour vous pouvez vous promener librement dans la Friche et découvrir nos espaces ouverts et accessibles à tous, et ce en plus de notre programmation !

partager

Partager sur plus

Partager par mail mail

Suivez-nous aussi en utilisant #lafriche